Rapport : faciliter la réglementation pour les entreprises israéliennes

Dans son rapport annuel „Ease of Doing Business“, le World Bank Group spécifie combien il est facile ou difficile de faire du commerce dans les différents pays. Cette année, Israël a reculé de trois places pour occuper la 52ème position. Par rapport à l’année dernière, le pays des start-ups a certes pu s’améliorer nettement dans la catégorie „créer une entreprise“, mais dans les autres catégories telles qu’obtention de crédits et de permis de construire, fiscalité et échanges transfrontaliers, il a reculé de plusieurs points. Les politiques et hommes d’affaires tirent depuis longtemps la sonnette d’alarme en arguant que la sévérité des réglementations établies par le gouvernement rend difficiles la création d’entreprises et leur gestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *