Racheté par des Chinois, Agan, producteur israélien de produits chimiques agricoles.

L’ascension des innovateurs asiatiques et européens menace la suprématie d’Israël dans ce domaine car le pays est confronté aux limites de son modèle. Entre 1998 et 2012, la croissance du secteur de la high-tech israélienne a été de 9%, le double de la progression du PIB.

Mais depuis plusieurs années, la haute technologie, qui représente pourtant l’avenir du pays d’après ses dirigeants, progresse moins que les autres secteurs. Lire la suite sur israelvalley.com