Rabbi David Yossef du Shass : « Les Juifs réformés sont des idolâtres »

Au cours de son intervention hebdomadaire à la grande synagogue, le rabbin David Yosef, un membre du Conseil de la Torah des Sages, a fait des remarques agressives contre le mouvement de réforme en disant qu’il « n’est pas juif et ses membres sont littéralement des idolâtres. »

Les remarques de Rabbi Yosef interviennent alors que le gouvernement israélien a récemment approuvé une décision d’élargir l’espace de prière aux réformistes au Kotel.

« La réforme n’est pas laïque, une personne laïque ne sait pas ce qu’est la Torah malheureusement, elle ne lui a jamais été enseignée et elle n’a jamais appris que nous devons prier pour notre repentir. Mais la réforme est une collaboration de l’idolâtrie, la réforme est idolâtre simplement et littéralement, » a déclaré le rabbin Yosef.

11 pensées sur “Rabbi David Yossef du Shass : « Les Juifs réformés sont des idolâtres »

  • Avatar
    29 février 2016 à 12 h 58 min
    Permalink

    et lui, il est sensé connaître la Thora?

    s’il savait, le pauvre, que la thora a été tronquée par ses ancêtres rabbins et amis curés au 3ème siècle!

    qu’ils ont coupé le livre d’Enoch, rendant ainsi Béréshit quasiment incompréhensible!!!!

    bref, regarde la poutre que tu as dans l’oeil avant de voir la paille dans l’œil du voisin…

    Répondre
    • Avatar
      29 février 2016 à 13 h 17 min
      Permalink

      missionaire netania.ywhou construis business a ces senblable.

      Répondre
      • Avatar
        29 février 2016 à 13 h 30 min
        Permalink

        Retourne à l’école et apprend à écrire, esther ! Après tu pourras revenir discuter avec les grandes personnes.

        Répondre
    • Avatar
      29 février 2016 à 13 h 29 min
      Permalink

      Eitan, ce que vous écrivez est empiriquement faux. La Torah n’a jamais été tronquée. Si vous connaissiez un temps soit peu le judaïsme, vous sauriez comment se fait un sefer Torah, que c’est un travail extrêmement minutieux, une simple lettre cassée rend tout le sefer taref !

      Vous sauriez aussi qu’il nous est totalement interdit de modifier la moindre phrase, le moindre mot, la moindre lettre, et que rien n’a été modifié, pas même les tagim sur les sifrei Torah.

      Vous parlez d’un sujet que, manifestement, vous ne maîtrisez pas du tout et vous ne connaissez pas du tout notre Histoire.

      D’ailleurs vous ne citez aucune source en lançant ce type d’affirmation complètement mensongère !

      Lamentable !

      Répondre
      • Avatar
        29 février 2016 à 14 h 02 min
        Permalink

        Justement, mon cher Ami, nous avions dans le livre d’Enoch toute l’explication de la Création du Monde, avec son calendrier (solaire-solaire) dans lequel il était exclu de célébrer la moindre fête un Shabat.

        l’année commençait au printemps, juste avant Pessah, et le calendrier juif est un calendrier babylonnien.

        Les juifs orthodoxes ne font que blasphémer lorsqu’ils parlent de « résurrection des morts »!!!!

        d’autres précisions?

        à ta disposition!!!

        Répondre
  • Avatar
    29 février 2016 à 13 h 16 min
    Permalink

    Le rabbi David Yossef est étrange, il emploie la notion d’idolâtrie pour caractériser les mouvements réformistes juifs et prétend qu’ils ne sont pas juifs…

    On peut être d’accord ou pas avec les réformes proposées par les réformistes. On peut même être d’accord ou pas avec l’existence même du réformisme, mais parler d’idolâtrie n’a aucun sens ! Où sont donc les idoles ? Vers quels autres dieux se tourneraient les réformistes ? C’est un non-sens, c’est absurde !

    Quant à prétendre que ce n’est pas juif, c’est mal connaître le judaïsme… Tout rabbin qu’il est, David Yossef devrait savoir que toute notre Histoire et tout notre judaïsme est ponctué par d’innombrables débats et réflexions, remises en questions, etc… Ça avait déjà commencé avec les deux écoles : celle de Chamaï et celle de Hillel… Et depuis les écoles se sont multipliées, les enseignements sont variés et le judaïsme s’est diversifié (entre les Séfarades et les Aschkénazes, entre les ‘haredim, les ‘hassidim, les disciples du Rav Yits’hak Hacohen Kook, ceux de Rabbi Na’hman de Breslev, ceux du Rabbi de Loubavitch, etc., etc…

    Répondre
  • Avatar
    29 février 2016 à 15 h 30 min
    Permalink

    Yossef David

    ces prénoms furent portés par le Hida, qui lui était un grand tsadik.

    vous devriez faire téchouva à dire des méchancetés horribles sur d’autres juifs que vous ne connaissez pas, et à mettre la zizanie dans le peuple juif.

    chez nous on dit : ne crois jamais en toi. un peu de doute dans ses certitudes apporte l’humilité.

    Répondre
    • Avatar
      29 février 2016 à 20 h 53 min
      Permalink

      En ce qui me concerne, je n’ai pas fait de lachon ara’, je n’ai donc pas de techouva à faire sur ce point. Je critique simplement la position de cet homme qui n’hésite pas à parler d’avoda zara (iolâtrie) pour un sujet qui n’y est pas du tout lié. Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Hachem, les réformistes sont bien d’accord là-dessus et ils ne se mettent pas à adorer et vénérer des idoles. Par conséquent, le parallèle est totalement déplacé. Si le dire c’est faire du lachon hara’, si le dire est interdit, alors nous sommes dans un cas de figure dictatorial (ce qui n’est jamais le cas dans le judaïsme).

      Si maintenant ce que vous dites, trublion, vise les commentaires d’esther et d’eitan, nous sommes alors bien d’accord car leur propos sont des calomnies, des mensonges, mais pas que sur le rabbui en question, mais sur l’ensemble du judaïsme.

      Répondre
      • Avatar
        29 février 2016 à 20 h 55 min
        Permalink

        Erratum : mais pas que sur le rabbi en question, mais sur l’ensemble du judaïsme. Désolé pour la faute de frappe

        Répondre
  • Avatar
    29 février 2016 à 21 h 47 min
    Permalink

    @ami artsi

    mes propos visaient le rabbin Yossef David

    au lieu de dire du mal sur une partie de notre peuple, il devrait aller à leur rencontre et faire quelque chose s’il estime qu’ils sont dans le mal.

    et non pas les jeter à la poubelle.

    nous devons rester unis, et ses propos ne vont pas dans ce sens.

    Répondre
    • Avatar
      1 mars 2016 à 0 h 20 min
      Permalink

      Oui, je suis d’accord avec vous, trublion… Surtout que, je le redis, on peut être pour ou contre les réformes proposées par les réformistes. On peut même être pour ou contre avec l’existence même du réformisme, mais parler d’idolâtrie est complètement erroné ! Il n’y a pas d’idoles, pas d’autres dieux que prient les réformistes…, bref, c’est un non-sens absolu.

      Peut-être a-t-il parlé d’avoda zara dans le sens de culte étranger…. Mais il ne s’agit pas non plus de « culte étranger »… Prétendre que les mouvements réformistes sont étrangers revient à dire qu’ils ne sont pas juifs or prétendre que le réformisme n’est pas juif, c’est mal connaître le judaïsme…

      Toute notre Histoire et tout le judaïsme est composé de débats, de réflexions, de remises en questions, de remises en cause, même parfois, etc…

      C’est en cela que le judaïsme n’est pas une religion. Une religion n’évolue pas. C’est un dogme qui ne tolère pas la contradiction. Le judaïsme est basé sur la contradiction, la confrontation d’idées, la réflexion, etc… C’est une philosophie, un mode de vie… NOTRE philosophie, NOTRE mode de vie. Et bien sûr, au centre, il y a Dieu (Hachem).

      Les exemples sont multiples des différentes écoles, interprétations, traditions, etc… les Samaritains, Chamaï et Hillel, les Séfarades et les Aschkénazes, les ‘hassidim et les ‘haredim, Rambam (Maïmonide), Ramban (Na’hmanide), Rachi, le Gaon de Vilna, le Rav Yits’hak Hacohen Kook, le Rabbi Na’hman de Breslev, le Rabbi de Loubavitch, Rabbi Yossef Caro, le R.I.F (Rabbi Yits’hak Elfasi), etc., etc… Tout ceci est la diversité et la force du judaïsme, les écoles différentes, les traditions différentes, les approches différentes, etc… et même parmi les Séfarades, il y a des différences entre les traditions,…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *