Dans les services COVID-19 d’Israël, les médecins apprennent quels patients vaccinés sont les plus vulnérables aux maladies graves, au milieu des inquiétudes croissantes concernant les cas où les injections offrent moins de protection contre les pires formes de la maladie.Lire la suite sur jforum.fr