Quelqu’un peut-il identifier cette touriste française qui a impressionné les Israéliens ?

Ceux qui ont l’habitude de déambuler dans les rues commerçantes du centre de Tel-Aviv et notamment près des rues piétonnes de Nahalat Binyamin ont sans doute aperçu et entendu l’artiste israélienne Miri Aloni pousser la chansonnette pour arrondir ses fins de mois. C’est une touriste française qui va lui voler la vedette.

(Vidéo ci-dessous). Elle qui se trouvait aux côtés d’Itshak Rabin au soir de son assassinat. C’est avec elle que le défunt Premier ministre israélien chanta « Chir Lashalom » devant la foule ce soir là.

Miri Aloni adonc pris l’habitude de retrouver ses fans le vendredi après-midi. Elle les rencontre près du Shouk Hacarmel et entonne avec eux quelques chansons indémodables. Elle n’hésite pas non plus à inviter les passants à prendre le micro et à leur tour, à pousser la chansonnette.

C’est ce qu’elle à fait vendredi dernier. Sauf que là, c’est une touriste française (ou une nouvelle immigrante) qui lui a volé la vedette. Reprenant la chanson « Pour que tu m’aimes encore » de Céline Dion, l’inconnue a scotché la foule.

Invitée par Miri Aloni à rejoindre un guitariste, quelques amis acceptent et parmi eux, une jeune femme se saisit du micro et ira jusqu’au bout de sa chanson. Impressionnante !

Avis de recherche sur les réseaux sociaux

A tel point que l’animateur Guy (prononcez Gaï) Pines a lancé un avis de recherche sur sa page Facebook et que près de 50 000 israéliens ont déjà visionné la scène. « Quelqu’un connait-il cette chanteuse anonyme et talentueuse »? demande-t-il à ses abonnés.

Si vous la reconnaissez, vous pouvez renseigner l’animateur sur sa page

 

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

6 pensées sur “Quelqu’un peut-il identifier cette touriste française qui a impressionné les Israéliens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *