Quelques heures après avoir signé un accord avec l’ONU pour résoudre la crise des migrants africains, Netanyahou le suspend puis l’annule…

Hier lundi, Israël était parvenu à un accord avec le HCR (le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés) dans le but de résoudre la crise des migrants africains sur son sol, un accord qui annulait et remplaçait l’ex plan (controversé) du gouvernement d’expulser contre leur gré les migrants illégaux. Mais face à l’opposition considérable d’une large partie de la coalition, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a annoncé hier soir qu’il suspendait la mise en œuvre du plan quelques heures après avoir annoncé qu’il l’avait approuvé puis a, au final, annulé l’accord mardi en début d’après-midi…Lire la suite sur tel-avivre.com