Quatre hommes font face à la justice pour avoir aidé le terroriste de Copenhague

Quatre hommes sont jugés au Danemark jeudi, accusés d’avoir aidé le tireur du double attentat contre une synagogue de Copenhague et un site de conférences l’an dernier qui a fait deux morts. Le procès, qui se tient sous haute sécurité, a lieu dans une Europe encore en état d’alerte par crainte de la violence djihadiste après les deux attentats sanglants à Paris en 2015.

Procureur Bo Bjerregaard a accusé les quatre inculpés de vouloir « déstabiliser ou détruire les bases politiques, constitutionnelles, économiques au Danemark, ainsi que les structures de la société. »

Le terroriste, 22 ans, d’origine arabe Omar El-Hussein, a ouvert le feu le 14 février de l’année dernière à l’extérieur d’un centre culturel où des haut-parleurs faisaient entendre les propos du suédois Lars Vilks, qui était la cible des extrémistes islamiques depuis qu’il avait dépeint le prophète Mahomet en chien en 2007. Le cinéaste, de 55 ans Finn Norgaard, est mort et trois personnes ont été blessées.

Plus tard cette nuit le terroriste palestinien a tiré six coups de feu à l’extérieur de la synagogue, tuant le gardien Dan Uzan, 37 ans, et blessant deux autres personnes. L’agresseur a été abattu par la police plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *