Quand un maire de Bet-Lehem demandait l’annexion à Israël…

La disparition de l’ancien ministre Moshé (Misha) Ahrens z.l. a donné l’occasion aux médias de rappeler certains éléments de sa vie, de son action politique, des principes qui la guidèrent et de déclarations marquantes de cette grande figure d’Israël.

Elias Freidj

Ainsi, dans son livre autobiographique “Lemaan Bit’hon Israël” (“Pour la sécurité d’Israël”), Moshé Ahrens raconte que lorsqu’il fut ministre de la Défense pour la première fois, entre février 1983 et septembre 1984, il se rendit à Bet-Lehem à la veille de la fête de Noël. La ville était alors entièrement sous administration israélienne et les Accords d’Oslo n’avaient pas encore germé dans l’esprit de ses futurs artisans. Ahrens z.l. était l’invité du maire mythique de cette ville, Elias Freidj, arabe chrétien, avec lequel il avait des liens d’amitié.Lire la suite sur lphinfo.com