Quand un électeur juif de Marine le Pen se confie

Tout en restant faible, le vote juif en faveur du parti de Marine Le Pen progresse. Et ce ne sont pas les récentes déclarations de Roger Cukierman mardi 4 août au micro de RTL qui pourront changer la donne. Le Président du CRIF a dit regretter que des Juifs puissent être séduits par le mouvement frontiste : « Je pense qu’ils ont un peu la mémoire courte ». Selon une étude de l’Ifop publiée en septembre dernier, Marine Le Pen récoltait 13,5% du vote juif quand son père ne recueillait en 2007 que 4,4%. Un Juif français d’origine polonaise a accepté de se confier anonymement- sur les raisons de son choix. Petite vague deviendra grande ? s’interroge le site Causeur. Ses convictions, Denis les paye du prix du silence. Celui qu’il s’impose en compagnie de certains de ses coreligionnaires, même les plus proches. Son frère, confie- t-il, « le traite de facho » lorsqu’ils parlent d’islam ou d’immigration et ses enfants ne sont pas plus séduits par le Front. Mais cet ashkénaze est plus bavard qu’un séfarade et il n’abandonne pas pour autant l’idée de rompre des lances avec eux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.