Quand Michel Rocard crachait sur Israël

Nul n’est parfait, c’est très dommage. Mais c’est encore plus regrettable lorsqu’il s’agit d’un ancien représentant de l’Etat français dont la plus grande partie du parcours, digne d’un honnête homme, était tout à son honneur et qui n’a pu s’empêcher de montrer une autre face, bien cachée et bien sombre de sa personnalité.

Michel Rocard n’est plus de ce monde, ses propos indignes eux, sont restés..

Comment ne pas se souvenir de la déclaration que fit, lors d’un colloque en Egypte en l’an 1994 (voir plus bas), ce même monsieur élevé par monsieur le président de la République soi-même au rang de Grand-Croix de la Légion d’Honneur un vendredi 9 octobre 2015.

Un rapide rappel de son parcours…

Les idées de Michel Rocard avaient pourtant véhiculé, depuis des lustres, une philosophie tout à son honneur. De nobles idées qu’il avait défendues depuis sa prime adolescence, un engagement dans les jeunesses socialistes puis au parti du même nom en 1958 correspondaient tout à fait à un idéal démocratique dont les termes Liberté, Egalité, Fraternité lui allaient bien au teint. Comme à beaucoup  d’autres qui s’étaient battus pour tenter de les faire accepter du plus grand nombre.

La vérité se doit de rappeler de belles réussites à mettre à son crédit : la loi sur le revenu minimum d’insertion votée en 1988, le livre blanc sur les retraites en 1991, comme l’importance de sa collaboration pour l’élaboration de l’Europe même si sa volonté d’y intégrer une Turquie non-intégrable peut paraitre quelque peu discutable.

Il y a toujours une petite erreur ! Rocard est tombé dans le piège des déclarations intempestives qui ne sont pas prêtes de s’effacer de la mémoire de tous ceux qui se sont sentis trahis ce jour-là.

Et de commencer son discours par des généralités indiscutables.

« La France ne peut accueillir toute la misère du monde mais elle doit savoir en prendre sa part. »

Mais de poursuivre avec tout le poids que peut avoir la voix d’un Premier Ministre français, ce  qu’il était en  1994, lors d’un colloque en Egypte :

« La promesse Balfour accordant le droit aux Juifs de créer leur État en Palestine est une erreur historique… » . Et de préciser : « Israël est un cas exceptionnel, né d’une erreur historique, il s’est transformé en un État racial qui a rassemblé des millions de Juifs venus du monde entier. Pire, il constitue une menace pour ses voisins ».

Aïe… ce jour-là, le vrai Rocard s’était déjà éteint une première fois, pour ceux qui avaient cru en lui.

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

13 pensées sur “Quand Michel Rocard crachait sur Israël

  • Avatar
    4 juillet 2016 à 12 h 39 min
    Permalink

    Je ne savait pas qu’il était idiot à ce point !! J’ai toujours entendu dire qu’il sortait d’une famille protestante , et les protestants , la plupart d’entre eux, connaissent la BIBLE !!! parler « d’erreur historique » est comme si l’Eternel, le Dieu du peuple d’Israël était une erreur historique !!!

    Eh bien il n’était protestant que de nom, je suis déçue !

    Et bon Voyage vers Allah, le « Dieu » qui veut prendre le trône du véritable DIEU !

    Répondre
    • Avatar
      27 juin 2020 à 5 h 45 min
      Permalink

      Vers Bourg La Reine il était connu comme un bon paroissien. Les Luthériens français étaient des soutiens fervent d’Israël et j’ai fait partie d’une chorale du XV qui comprenaient de nombreux Juifs.
      Inutile de dire que la distance entre cet individu et le reste de la communauté n’a fait que s’agrandir au fil du temps.
      Dans vermifuge contre l’écologie, mes amis et moi avions souvent épinglé ce crétin qui prophétisait que nous rôtirions à cause du réchauffement climatique.
      Quand je disais que ses copains gauchistes le descendraient quand l’occasion s’en présenterait il préférait se taire. et se faire de plus en plus rare!

      Répondre
  • Avatar
    4 juillet 2016 à 15 h 30 min
    Permalink

    A part la CSG qui a appauvri les français, dites moi ce que ce Monsieur a laissé en politique?

    Répondre
  • Avatar
    4 juillet 2016 à 20 h 36 min
    Permalink

    Avant de critiquer,lisez l’interview qonné à ISRAEL MAGAZINE

    Quant à la C.S.G. qui aurait comblé le déficit de la SS

    Répondre
  • Avatar
    4 juillet 2016 à 22 h 40 min
    Permalink

    Il n’est pas au paradisllllllll

    Répondre
  • Avatar
    5 juillet 2016 à 6 h 01 min
    Permalink

    Lire l’interview de rocard par Israel Magazine de fevrier 2014.

    Le passage sur Israel est a vomir.

    Tapez : interview Rocard par Israel Magazine fevrier 2014.

    A lire absolument !

    Répondre
  • Avatar
    26 juin 2020 à 10 h 49 min
    Permalink

    Que reste t il en France entre les socialos les communistes ,les droites etc…Il n y a même pas de milieux pour atténuer les provocations contre l’ état Juif .
    Pour la petite poignée de Juifs qui résident encore dans ce pays (ce qui l en reste ) relisez notre histoire y compris c Elle vecue il y a de cela quelques années !
    J espere que vous comprendrez ,enfin !

    Répondre
  • Avatar
    26 juin 2020 à 15 h 20 min
    Permalink

    Un début prometteur et il a raté une marche, il c’est trahit lui, même il a rejoint bon nombre de crétins, il ne sera pas perdu espérons toutes fois qu’ils ne prendront le dessus là haut……..Se sera une erreur historique…….!

    Répondre
  • Avatar
    26 juin 2020 à 15 h 24 min
    Permalink

    Un début prometteur et il a raté une marche, il c’est trahi lui même, il a rejoint bon nombre de crétins, il ne sera pas perdu espérons toutes fois qu’ils ne prendront PAS le dessus là haut……….Se sera une erreur historique………..!

    Répondre
    • Avatar
      28 juin 2020 à 21 h 35 min
      Permalink

      Le glissement de l’Etat Juif a état des Juifs lui donne raison !

      Répondre
  • Avatar
    26 juin 2020 à 23 h 57 min
    Permalink

    il va aller rejoinder les 72 « homes » vierges qui sont promis comme aux terroristes.

    Répondre
  • Avatar
    27 juin 2020 à 11 h 38 min
    Permalink

    Je l’aimais bien …jusqu’à ce que je découvre qu’il était à vomir. comme tant d’autres.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *