« Quand les soldats de Tsahal se battent pour Israël, ils se battent aussi pour les Etats-Unis. »

L’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a rencontré dix soldats israéliens blessés dans l’opération Bordure protectrice. Giuliani a rencontré les soldats dans un restaurant casher du centre de Manhattan durant leur dernier jour d’un voyage de dix jours à New York, organisé par un groupe sans but lucratif affiliée au « Chabad-Belev Echad » (avec un coeur). Se faisant l’écho des critiques précédentes de l’accord sur le nucléaire iranien, Giuliani a noté son espoir que le Congrès arrête l’accord du président Barack Obama avec la République islamique, un pays, dit-il, qui est dirigé par un homme qui « semble être fou et veut détruire l’Etat d’Israël. Je ne voudrais pas faire un accord avec l’Iran, je ne ferais pas affaire avec un gouvernement qui est géré par une personne qui semble être un fou,  » a déclaré l’ancien maire de New York. Puis il a ajouté : « Quand les soldats de Tsahal se battent pour Israël, en vérité ils se battent aussi pour les Etats-Unis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *