Quand le nom de la terroriste Mughrabi est attribué à des camps de vacances de l’AP

L’Autorité palestinienne, égale à elle-même, récidive en donnant le nom d’une archi-terroriste, Dalal Mughrabi, à un camp de vacances d’été du Fatah avec le soutien des services officiels de l’AP qui y ont même effectué une visite.

C’est ce qu’indique sur son site l’observatoire des médias palestiniens Palestinian Media Watch (PMW). Jusqu’à présent, le nom de la meurtrière avait été attribué à des places ou à des événements culturels ou sportifs. Dans le journal de l’AP Al Hayat Al Jadida, il est en outre précisé que ‘les activités de ce camp étaient axées sur la formation d’une génération éduquée et sensibilisée’.

Mughrabi a perpétré en 1978 le terrible attentat contre un autobus dans la zone côtière au cours duquel 37 citoyens israéliens ont été assassinés, dont 12 enfants, et 70 autres ont été blessés.

 

Lire la suite sur JForum