Quand la presse française s’auto-censure plus que la presse libanaise

Aucune trace des manifestations de joie qui ont éclaté dans le principal camp de réfugiés palestiniens au Liban dans les médias mainstream français. A titre de comparaison, la presse libanaise ne semble pas s’embarrasser d’une telle auto-censure, l’Orient le Jour a par exemple titré aujourd’hui sur « les nombreux cris de joie entendus dans le camp d’Aïn el-Héloué. La jubilation exprimée à l’intérieur du camp de réfugiés palestiniens n’est toutefois pas surprenante du fait de la présence des groupuscules islamistes radicaux qui sévissent sur les lieux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *