Quand la France fait tourner les retraités israéliens en bourrique

Retraités franco-israéliens, sans certificat de vie votre retraite est morte ! Et il est tout à fait possible qu’il n’y ait personne à l’adresse indiquée pour réceptionner cet indispensable certificat ! Voilà qui est bien dommage !

Ce papier ayant été conçu tout exprès pour prouver que ledit retraité est toujours vivant, s’il n’est pas reçu dans les temps et en un lieu et un seul défini par les soins de la CNAV où il sera enregistré, tout paiement de retraite sera suspendu.

Depuis déjà une grande semaine circule sur le net ce que l’on ne pouvait imaginer être autre chose qu’une « Fake News » : A savoir que plus ou moins délibérément la CNAV aurait cherché à faire des économies sur le dos des retraités expatriés le plus simplement du monde ! (Les mauvaises langues d’ajouter « en particulier en Israël »).

Comment ?

La CNAV envoie chaque année un formulaire vierge, ce fameux « Certificat de Vie » (à faire remplir par qui de droit) auquel est jointe une enveloppe-retour préimprimée avec l’injonction de n’utiliser que cette enveloppe sous peine de non-paiement des retraites dépendant de la CNAV. Oui mais voilà : La CNAV vient de déménager !

Et… Qu’elle continue d’utiliser son vieux stock d’enveloppes dont l’adresse indiquée est obsolète ne semble lui poser aucun souci ! Elle serait plutôt même satisfaite de faire faire des économies à ce bizarre organisme !

Ce qui n’est pas le cas de nos infortunés retraités qui viennent de mettre sans le savoir le doigt dans un engrenage infernal : L’enveloppe étant préimprimée, qui aurait l’idée de vérifier si l’adresse est conforme, ou même averti comme vous l’êtes à présent d’avoir noté quelque part à quelle adresse ce fichu certificat est parti ?

Et bizarrement, personne ne reprend l’information dont les conséquences sont pourtant d’importance !

C’est tout juste si cet objet est évoqué dans « ADFI Infos », l’infolettre mensuelle des français d’Israël N°242 de Mars 2018. Encore est-il contradictoire dans son énoncé et incomplet :
« Députée*, j’avais réussi en novembre 2012 à faire voter un amendement à la loi sur le financement de la Sécurité sociale 201. Ce fut l’article 83 de la loi n° 2013-1156 du 13 décembre 2013, qui permettait la mutualisation et l’annualisation des certificats de vie pour les retraités établis hors de France », nous dit-elle. Et d’ajouter : « Le décret d’application relatif au contrôle de l’existence des titulaires de pensions résidant hors de France a autorisé les caisses à mutualiser la gestion des certificats d’existence afin d’éviter de solliciter trop souvent les assurés ».

Voilà qui laissait à penser que le problème était réglé ! D’autant que madame Poznanski, (qu’elle soit remerciée pour son obstination) avait déjà interpelé l’assemblée des français de l’étranger par une question orale à ce sujet le 10 septembre 2010.*

Que nenni !

La lettre précise : «  Les caisses de retraite, et notamment la CNAV, travaillent avec certains pays de l’Union européenne à la suppression de l’envoi des certificats d’existence, remplacée par l’échange de données d’état-civil. Des conventions ont été signées avec l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg en 2016, avec l’Espagne en 2017, avec le Danemark en 2018. L’Italie, la Pologne, les Pays-Bas et le Portugal devraient suivre.

Voilà qui est bien mais qu’en est-il pour Israël ?

La réponse confirme que nous abordons les rives d’un raisonnement kafkaïen !

« Depuis 2014, en tant que Conseillère des Français d’Israël à l’Assemblée des Français de l’étranger, je me bats pour qu’Israël soit aussi partie prenante à de telles conventions, mettant en avant la fiabilité des données d’état-civil dans la « Start up Nation ». Dans l’attente de cette solution, une simplification devrait être opérationnelle en 2019, qui assurera la mutualisation et la dématérialisation des certificats d‘existence. Déjà, vous pouvez télécharger sur le site de la CNAV un certificat d’existence vierge et le compléter. Il vous faudra encore le faire viser par une autorité compétente reconnue. Bientôt, il vous sera possible de le renvoyer via votre espace personnel sur le site de la CNAV et la CNAV le transmettra de manière automatique à votre ou vos régimes (s) de retraite. Le combat continue ! »

Kafka au pays de la CNAV ou inversement !

En attendant que le combat soit gagné, la CNAV contactée par téléphone n’a ni confirmé ni infirmer, par l’entremise d’une employée qui tient à garder l’anonymat la validité de l’adresse proposée par l’organisme de la Sécurité Sociale secteur Assurance ci-après.

CNAV

Service Certificats de vie

CS 70009

93166 Noisy-le-Grand Cedex France

Ce qui devrait être inutile depuis longtemps !

Pour preuve « l’express- votre argent » du 7 février 2017 qui publiait déjà à l’époque : « Le ministère des Affaires sociales nous l’a confirmé : à partir du 1er janvier 2018, les retraités vivant hors du pays pourront renvoyer par voie dématérialisée les certificats de vie que leurs régimes leur demandent chaque année »

Non, vraiment Kafka n’est pas mort !

 

* madame Daphna Poznanski-Benhamou

**http://www.assemblee-afe.fr/la-cnav-et-les-certificats-de-vie.html

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

5 pensées sur “Quand la France fait tourner les retraités israéliens en bourrique

  • 2 avril 2018 à 1:12
    Permalink

    Interessant votre article , mais depuis fort longtemps, vous collaborez activement avec vos Kamarades ideologiquement proches de vous , et pas toujours dans l interet de l etat Juif !
    D autre part , au consulat francais , la nouvelle adresse est affichee .

    Répondre
  • 2 avril 2018 à 1:26
    Permalink

    Quelque chose m’échappe, je n’ai pas souvenir et cela remonte à janvier, que le certificat de vie à compléte était accompagné d’une enveloppe pour le retour. Par contre figurait sur la lettre accompagnant ce dit certificat, l’adresse de retour et à ce moment là c’était à Clermont Ferrand.

    Répondre
  • 3 avril 2018 à 6:10
    Permalink

    Mes échanges par écrit avec la CNAV depuis l’espace perso :

    Le 20/03/2018
    à 18:20
    question (à laquelle a été attribué le N° 2765329)
    Bonjour, Je suis retraité expatrié en Israël Je voudrais, SVP, avoir confirmation qu’à présent les Certificats de Vie doivent être envoyés à cette nouvelle adresse :
    CNAV Assurance Retraite – Service Certificats de vie
    CS 70009
    93166 NOISY LE GRAND CEDEX
    Merci

    La réponse reçue, par écrit et très succincte :
    Le 28/03/2018 à 09:28

    Bonjour Monsieur,

    Je vous confirme que l’adresse que vous détenez est la bonne.

    Cordialement,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *