Quand des policiers turcs discutent avec des chefs de l’Etat islamique

Des policiers turcs ont eu des échanges téléphoniques avec un important membre du groupe jihadiste Etat islamique (EI). C’est ce qu’affirme le quotidien turc Cumhuriyet, cité mercredi par le site Europe 1.

« Où es-tu, grand frère ? Là où je t’ai dit ? ». Ces extraits de conversations publiées par le journal turc dans son édition de lundi « constituent une nouvelle preuve de la collaboration entre le groupe jihadiste et la police turque à la frontière entre la Syrie et la Turquie », explique Europe 1, qui souligne que les documents sont issus d’une enquête en cours, à Ankara, sur des turcs qui ont rejoint les rangs de Daech. Le responsable au sein du groupe terroriste serait un certain « Mustafa Demir, présenté comme un membre chargé de l’acheminement de bombes depuis la Syrie vers la Turquie », ajoute Europe 1.

Le jihadiste s’adresse à un officier turc qui lui dit être, avec ses camarades policiers, « dans le champ de mines » et l’appelle à le rejoindre immédiatement, poursuit le site. « Viens ici, de ce côté, les hommes sont ici », indique le policier. « OK grand frère, j’arrive. C’est cet endroit où j’ai donné une voiture au lieutenant Burak ? », répond Demir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *