Qualifié de véritable ami d’Israël, Boris Johnson, le nouveau Premier ministre britannique n’a pourtant pas toujours été tendre avec l’Etat Juif

L’ancien ministre des Affaires étrangères et ancien maire de Londres, Boris Johnson, a été élu mardi par le parti conservateur pour remplacer Theresa May au poste de premier ministre britannique. Hier, les Juifs britanniques l’ont félicité: « Meilleurs vœux à Boris Johnson, un véritable ami d’Israël »  a écrit le président de l’Agence juive, Isaac herzog, dans un communiqué publié après les résultats du vote.  Ces derniers temps, Boris Johnson s’est même dit  » être sioniste » ce qui est, pour le moins, rare pour un diplomate européen mais Boris Johnson n’a pas toujours été un partisan fervent de l’Etat juif…Lire la suite sur tel-avivre.com