Provocations d’islamistes à Lagny

La mosquée extrémiste de Lagny-sur-Marne n’en finit pas de poser problème aux autorités françaises. Début décembre 2015, celle-ci avait été fermée alors que certains de ses habitués étaient soupçonnés de prôner le djihad armé et de participer au départ de jeunes Français vers la Syrie. Neuf personnes avaient été assignées à résidence et vingt-deux autres interdites de sortie du territoire.

Depuis, des Musulmans qui fréquentaient la mosquée ont organisé des prières de rue et continuent de provoquer les autorités en prenant possession de la rue, notamment place Marcel-Rivière au cœur du quartier Orly Parc. « Ils sont là cinq fois par jour. Ils sont une quinzaine en semaine. Le vendredi, quand ils sont plus nombreux, ils débordent sur des espaces publics. Il est important que cette situation ne perdure pas », dénonce le maire Jean-Paul Michel. « Ma position est que la commune doit être facilitatrice. Il y a des musulmans en France, ils prient et il est normal et cohérent qu’on accompagne ce processus, disait-il début janvier. Moi je veux bien rouvrir la mosquée, je n’ai pas de problème avec ça mais l’Etat dit non aujourd’hui. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *