Le « J’accuse » de Ron Prosor à l’ONU: « la communauté internationale n’a jamais soutenu Israël »

L’Ambassadeur israélien à l’ONU, Ron Prosor, condamne les initiatives européennes visant à reconnaître un Etat palestinien en dehors du processus de paix, sans savoir que l’Europe par ce geste ne supprime pas l’incitation à la haine et à la violence.

L’Ambassadeur israélien à l’ONU Ron Prosor a emprunté la citation d’un célèbre écrivain français du 19ème siècle sur l’antisémitisme pour défendre Jérusalem pendant la commémoration annuelle des Nations-Unies du vote de l’organisme international sur la partition du mandat britannique. S’adressant aux diplomates et dignitaires, Prosor a pris une page d’Emile Zola, le « J’accuse », pour répondre aux déclarations anti-israéliennes lors d’une session spéciale du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, événement auquel a assisté le Secrétaire général Ban Ki-moon.

zola

« Pour les pays qui continuent à permettre au préjudice du mensonge de l’emporter sur la vérité, je dis « J’accuse ». Prosor a dit aux participants : « Je vous accuse d’hypocrisie. Je vous accuse d’exiger des concessions d’Israël, mais de rien demander aux Palestiniens. » Dans une attaque sur l’enthousiasme des puissances mondiales lors d’un événement pour la Journée internationale de solidarité de l’ONU avec le peuple palestinien, l’ambassadeur d’Israël a fustigé le soutien mondial pour la sécurité de Jérusalem-Est et de « l’esplanade des mosquées ».

«Je vous accuse de parler du droit de légitime défense, en théorie, d’Israël, mais le reniant quand il le met en pratique. Je vous accuse des prêts légitimités à ceux qui cherchent à détruire notre Etat », a dit Prosor, ajoutant : « Durant notre conflit, alors que l’Union européenne a toujours maintenu une politique unifiée sur le conflit, la Suède a choisi d’envoyer son vice-ministre des Affaires étrangères pour annoncer son intention de reconnaître la Palestine. »

stefan lovfenProsor a attaqué les gouvernements européens, en général, et la Suède, en particulier, en disant que leur reconnaissance d’un Etat palestinien était une « erreur historique. » L’ambassadeur d’Israël a déclaré que ces votes et ces déclarations sont « une façon de donner aux Palestiniens exactement ce qu’ils veulent : un Etat sur un plateau d’argent sans la paix . Vous leur ôtez toute incitation de négocier un compromis ou de renoncer à la violence « .

Prosor a affirmé que, contrairement à l’Europe, les États-Unis ont soutenu Israël tout au long de son histoire et a souligné que « parmi les 193 drapeaux à l’ONU il y a un drapeau avec une étoile de David. Il y a juste un petit Etat pour le peuple juif, et pour certaines personnes, c’est un Etat de trop. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *