Le prochain must touristique en Israël: la plus grande tour solaire

Inauguration prévue pour cet été, ça va chauffer en Israël ! D’ores et déjà sujet de publicité de moult voyagistes et leurs clients épris d’exceptionnel, ce qui est en train de devenir réalité, le programme « Negev Energy » sera alors l’une des plus grandes réalisations mondiales jamais vues dans le domaine des énergies renouvelables et … Dans le domaine touristique.

Et chaque agence de voyage de s’apprêter à mettre en exergue des chiffres qui parlent d’eux-mêmes  pour cette tour solaire: Une étendue de 988 hectares de sable – 28.000 tonnes d’acier pour la construction dont une tour de 250 mètres de haut  – 300 mégawatts d’électricité propre – 16.224 miroirs paraboliques parfaitement propres et parfaitement orientés – 203 kilomètres de tuyaux en acier et isolation de verre –

Les agents ne manqueront surement pas d’y ajouter qu’en réalité, Ashalim est un multiple projet financé à hauteur de 1,1 milliard de $ par des consortiums internationaux basés sur le principe « BOT » (build-operate-transfert), c’est à dire qu’après la construction terminée et 25 ans de fonctionnement, l’ensemble appartiendra à l’Etat.

Et d’évoquer le don d’ubiquité d’un lieu qui permet tout, même de mêler jadis et aujourd’hui !

Le dessalement d’eau à grande échelle et la production d’énergie solaire ont toujours été au cœur des rêves du premier Premier Ministre de l’Etat naissant…

Région chère au cœur de nombres d’anciens, accomplissement d’un projet que n’aurait pas renié l’un des plus grands : « Je pense que Ben Gourion doit se retourner dans sa tombe, mais de joie », commente sans attendre le jour inaugural, le chef du Conseil régional de Ramat Hanegev, Eran Doron, celui-ci faisant référence à un discours prononcé en 1955 par le premier ministre israélien David Ben Gourion, expliquant sa vision de l’innovation scientifique découlant du désert israélien. !

Quelques arguments vendeurs de plus :

Ajoutez à « Negev Energy » située au sud de Beersheva, « la Tower of Power à Ashalim, ces deux usines produisant de l’électricité à partir de la chaleur du soleil en utilisant différentes technologies, deux autres usines produiront un total de 70 mégawatts d’électricité à partir de la lumière du soleil en utilisant des panneaux photovoltaïques. La combinaison des technologies en un seul endroit est sans précédent dans le monde.

Le rayonnement se devra de chauffer l’huile thermique qui coule à travers les tuyaux à 390 degrés Celsius. L’huile chaude transformera alors l’eau en vapeur pour entraîner une turbine générant suffisamment d’énergie pour alimenter 60 000 foyers.

Un double exploit : Générer de l’électricité propre et obtenir un effet net équivalent à retirer 50 000 véhicules de la route et leurs émissions de quelque 245 000 tonnes de dioxyde de carbone.

Quelques vœux pieux de plus…

Un universalisme de bon aloi : L’usine utilise une combinaison d’innovations israéliennes et étrangères testées sur le terrain. Par exemple, les miroirs sont importés d’Espagne, le pétrole des États-Unis et les tuyaux isolés sont fabriqués par une entreprise à Beit Shemesh.

La fameuse tour est un coup de génie à elle toute seule qui saura faire rêver le premier amateur de records qui passe comme l’amoureux lambda d’Israël ravi de pouvoir claironner à tous vents combien ce tout petit pays est exceptionnel !

Ce que chacun des israéliens peut confirmer !

Et plus particulièrement la  Israël Science Info desk de rappeler que « L’un des plus grands projets d’énergie renouvelable au monde, le complexe tentaculaire du Néguev au sud d’Israël produira 300 mégawatts d’électricité propre tous les jours. Quatre Tours Eiffel pourraient être construites avec les 28 000 tonnes d’acier utilisées par Negev Energy pour construire la centrale thermo-solaire Ashalim. S’étendant sur presque 1 000 hectares de sable, c’est un spectacle impressionnant que les touristes pourront découvrir depuis une plate-forme dès l’ouverture de l’usine l’été prochain.

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *