Pro-sionistes et anti-sionistes : même combat

 

Ces derniers temps Internet est devenu le terrain des anti-orthodoxes, croyants que le sionisme-religieux qu’ils prétendent défendre, leur donnait toute légitimité pour tourner en dérision les Grands Rabbins orthodoxes vivants hors d’Israël.

Fait de moins en moins original, ce sont des prétendus « rabbins » qui prennent la parole et nous montrent le « bel exemple » de la moquerie et de la médisance en live sur Facebook ou dans des articles nauséabonds, relayés par une pseudo-presse communautaire encore moins scrupuleuse. De là, le festival de la médisance fait boule de neige avec les pléthores de commentaires qui vont avec ne tarissent plus …

On a tout entendu, même l’instrumentalisation de la Torah, où il est question de taxer les Rabbins non sionistes d' »explorateurs », de « Bilam » ou de « Kora’h » modernes. Bien sûr ces interprétations réformistes sont motivées par une volonté politique évidente de rallier le plus grand nombre à la pensée unique.

Je tenais juste à rappeler quelques principes fondamentaux qui semblent perdre de leur authenticité ces derniers temps :

Origine commune de tous les juifs : le don de la Torah au pied du Mont Sinaï dans le désert égyptien, où chacun prête serment de respecter ses lois et de les transmettre à travers les générations.

Sionisme : conviction que la place de chaque juif se trouve en Israël, afin d’y accomplir les commandements, tel que la Torah le prescrit et d’y voir la reconstruction du Temple de Jérusalem.

Exil : toujours selon la Torah, certains comportements (le vol selon la Torah, les relations interdites selon la Torah, le meurtre selon Torah, le non respect de son prochain) sont à l’origine de l’Exil que nous subissons encore aujourd’hui, sensé nous éloigner de la Sainteté de la Terre que nous ne méritons plus. Notons, pour notre propos, que notre tradition évoque le fait que l’Exil ne prendra fin qu’avec l’avènement du Messie.

Précision morale : la Torah est truffée de récits où l’opposition aux leaders spirituels s’est toujours soldée par une catastrophe.

Précision légale : il est strictement interdit de médire selon la Loi juive, et le pire en la matière est la moquerie. (cf Choulkhan Aroukh et Psaume 1)

Erev Rav : individus juifs qui tentent de rompre le lien entre les Sages de la Torah et le Peuple juif afin de le détourner se son but originel. Dans la Torah, il est nullement question d’opposants à la spiritualité, mais de faire pratiquer au Peuple quelque chose de « différent » et dont les arguments apparaissent si logiques que cela aboutira au Veau d’or. (cf. l’Exode)

Sans rentrer bien sûr dans la polémique (même si ça chatouille très fort, mais je ne vaudrais certainement pas mieux que les autres), ce n’est pas le but de mon article. J’ai littéralement été choqué par la vanité et la violence de certains ayant « pignon sur web ». J’invite tous ceux et celles qui ont posté des propos tels que dénoncés dans cet article, pour la Paix et l’Unité inconditionnelle du Peuple juif, à entamer une sérieuse introspection, surtout ceux portant une barbe et dirigeant des institutions.

Restons tout de même positifs, notre Talmud nous confie qu’à la fin des temps, juste avant la Rédemption, le Sage sera tourné en dérision, il n’y aura plus de respect pour les anciens et que le mensonge remplira le monde … Tenons bon !

David Ygal

David Ygal

Observateur du monde juif et sioniste convaincu. Opposant à la pensée unique et aux manipulations politiques. Passionné par la Torah et le Talmud. Prône l'Unité inconditionnelle du Peuple juif, autour de la Torah et de ses Sages. Habite en Israël.

Une pensée sur “Pro-sionistes et anti-sionistes : même combat

  • Avatar
    13 juillet 2017 à 12 h 24 min
    Permalink

    Franchement c’est un article qui dit sans rien dire

    On ne²sait pas de quoi il s’agit

    Médire c’est aussi à mon avis lancer un anathème contre un groupe sans savoir de qui il s’agit donnant au lecteur la libre interprétation de chercher à deviner qu’il s’agit de tel ou tel groupe. On croit comprendre que les Sionistes religieux seraient en cause… et bien monsieur, je n’ai ni barbe ni chapeau et s’il y a comme dans toute « obédience » (sans caractère moqueur) des gens biens et des gens moins biens, veuillez je vous prie noter que j’ai, sioniste moi même, traditionaliste, un profond respect pour le Sionisme religieux qui envoie ses enfants se battre, pour nous protéger, au sein de TSAHAL, de même que j’ai un immense respect pour l’abnégation et le don de soi des Loubavitch. Par contre permettez que je mette en cause et rejette, lachon ou pas (trop facile de jeter en pâture ), ceux vêtus de noir, quels qu’ils soient, antisionistes, qui se permettent de jeter des pierres ou cracher, à Bné Brak ou ailleurs, sur un autre Juif parce qu’il est soldat de TSAHAL. Comme je mets en cause les mêmes vêtus de noir qui refusent de s’enrôler dans TSAHAL même dans les services sociaux « l’amour vrai du prochain »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *