Prisons israéliennes. Du sperme dans des sacs de chips

Du sperme dans des sacs de pommes de terre – c’est ainsi que les terroristes palestiniens font sortir clandestinement du sperme de prison, a déclaré un prisonnier terroriste libéré à PA TV. Rafat Al-Qarawi.

Al-Qarawi affirme lui-même avoir ainsi engendré quatre enfants. Il a expliqué que les terroristes font passer clandestinement du sperme dans des sacs de chips qu’ils referment, marquent de leur nom et emballent d’une certaine manière afin que la famille sache quel sac contient le sperme.

Rafat Al-Qarawi, prisonnier libéré :

« Au début, nous faisions sortir clandestinement [du sperme] par la cantine. Le prisonnier palestinien donne à sa famille cinq articles dans un sac.  C’est comme aller au supermarché et vous voulez donner quelque chose à votre famille, un cadeau, des bonbons, des biscuits, du jus, du miel, tout ce que vous voulez.  Nous produisions l’échantillon [de sperme] de nos corps quelques secondes avant qu’ils n’appellent nos noms. Puis nous le mettions dans des sacs. On les emballait d’une certaine manière et on les marquait ».

Animateur officiel de PA TV :

 « Vous insistez 100 fois sur le mot » marque « . »

Al-Qarawi : 

« 100 % ». Nous marquons le [sac] avec le sperme à l’intérieur, le marquons et l’enveloppons avec des ficelles et l’attachons comme nous l’avons dit à la famille lors de la visite précédente. Nous mettons l’échantillon à l’intérieur [d’un sac de] croustilles ou de biscuits et le refermons de manière professionnelle afin que le gardien de prison ou l’officier de police israélien ne puisse pas discerner si le sac avait été ouvert ou non. Lorsque vous sortez pour la visite, le sac est avec vous. Personne d’autre que le prisonnier n’y touche. Celle qui vient recevoir l’échantillon est ta mère ou ta femme. Bien sûr, chacun avait son nom écrit sur son sac. La famille sort de la prison avec le sac et se rend au centre Razan [médical] [pour l’insémination]. ”

[Télévision officielle de l’AP, Giants of Endurance, 16 décembre 2021]

Au fil du temps, 101 enfants ont été engendrés de cette façon

Rafat Al-Qarawi – terroriste palestinien et membre des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa (branche armée du Fatah), a été arrêté en 2006 et condamné à 15 ans pour ses activités terroristes pendant la campagne de terreur de l’Autorité palestinienne (la deuxième Intifada, 2000-2005). Pendant son emprisonnement, Al-Qarawi a engendré quatre enfants en faisant passer clandestinement du sperme à sa femme. Al-Qarawi a été libéré en mars 2021.

SOURCE : Palestinian Media Watch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *