Poutine lève l’interdiction d’une livraison de missiles S-300 à l’Iran

Le président Vladimir Poutine lundi a levé l’interdiction de la livraison par la Russie d’un système de défense antimissile sophistiqué à l’Iran. La Russie avait signé un contrat de 800 millions de dollars pour la vente à l’Iran de systèmes de missiles S-300 en 2007, mais plus tard, la Russie avait suspendu sa livraison à cause des fortes objections des États-Unis et Israël. L’Iran a déposé une plainte auprès d’un tribunal à Genève, demandant 4 milliards de dollars de dommages pour rupture de contrat, mais le tribunal n’a pas rendu sa décision.

Le ministère de la Défense de la Russie sera prête à livrer rapidement le S-300 si elle obtient le feu vert pour ce faire, déclare l’agence Interfax News. La Russie a insisté sur le fait que sa décision en 2010 de geler la livraison de S-300 était basée sur les sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies imposées à l’Iran sur son programme nucléaire. Mais l’Iran a conclu un accord avec les puissances mondiales ce mois-ci qui vise à restreindre de façon significative sa capacité de produire des armes nucléaires tout en lui accordant un soulagement de sanctions internationales. Ce qui laisse la porte ouverte à Moscou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *