Poursuivi pour une « quenelle » sur les marches du tribunal de Colmar, Alain Soral a été relaxé

 

Le tribunal correctionnel de Colmar a relaxé vendredi 10 janvier l’essayiste d’extrême droite Alain Soral, jugé pour avoir diffusé sur Internet un cliché de lui effectuant une « quenelle » sur les marches de ce tribunal. Les juges ont estimé que ce geste pouvant être assimilé à un salut nazi déguisé n’était pas, dans ce contexte, antisémite…….Détails……..Lire la suite sur koide9enisrael