Pourquoi se déguise-t-on et boit-on jusqu’à l’ivresse à Pourim ?

Depuis ce matin avant le lever du soleil, les juifs observants jeûnent pour commémorer l’intervention héroïque de la reine Esther qui a sauvé le peuple juif de l’anéantissement ordonné par Aman. Les faits datent de l’époque de l’empire perse qui remonte à l’exil babylonien (destruction du Premier Temple de Jérusalem)  jusqu’à la construction du Second Temple. Si Hanouka est le dernier miracle à l’époque du Beth Hamikdach, Pourim a été le premier grand miracle en-dehors d’Israël. Nos Sages nous enseignent que la délivrance de Pourim, s’est accompagnée d’un renouvellement de l’engagement des Juifs de se conformer aux traditions pour (re)découvrir la vraie réalité du monde qui se cache derriere les apparences. Et c’est sans doute pour transcender les apparences du monde que l’on a coutume de se déguiser et de boire jusqu’à l’ivresse… Lire la suite sur tel-avivre.com