Pourquoi les partis arabes d’Israël ne sont pas unis pour les prochaines élections ?

Ils ont finalement décidé de concourir sur deux listes distinctes. Alors qu’ils sont honnis et diabolisés dans la campagne électorale israélienne, les principales forces politiques représentant la communauté arabe d’Israël ne font pas front commun aux élections législatives du 9 avril prochain, contrairement au scrutin de 2015. Le nouveau slogan, brandi en épouvantail, du Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, « soit Bibi, soit Tibi », fait référence à M. Netanyahu et à Ahmad Tibi, leader du parti arabe Ta’al…Lire la suite sur tel-avivre.com