Pourquoi la FIFA ne sanctionne pas les Palestiniens ?

Le 22 octobre, la Fédération internationale de judo a montré sa force morale en suspendant la Fédération iranienne de judo « de toutes compétitions, activités administratives et sociales organisées ou autorisées par la FIJ et ses Unions, jusqu’à ce que la Fédération iranienne de judo donne de solides garanties, respecte les Statuts de la FIJ et accepte que leurs athlètes se battent contre des athlètes israéliens. « 

La suspension a eu lieu après que l’Iran ait forcé son athlète à se retirer des Championnats du monde de judo en août dernier, plutôt que de rivaliser avec un Israélien.

Pendant des années, la Fédération palestinienne de football (PFA), dirigée par Jibril Rajoub, président de la Fédération palestinienne de football et chef du Conseil suprême de l’OLP pour la jeunesse et les sports, a interdit la participation des Palestiniens à tout événement sportif avec Israël. Rajoub a également utilisé le football palestinien pour soutenir et glorifier le terrorisme; inciter à la haine et à la violence; et promouvoir le racisme.

Alors que Palestinian Media Watch a fourni à la FIFA – l’association internationale de football – toutes les preuves nécessaires pour sanctionner la PFA et suspendre son adhésion à la FIFA, ainsi que pour sanctionner Rajoub de sanctions disciplinaires, aucune sanction n’est tombée.

Dans la terminologie de l’Autorité palestinienne, la participation à toute activité commune avec les Israéliens, y compris des événements sportifs, est appelée « normalisation ». C’est strictement interdit. Y compris en matière de football.

Les Palestiniens ne subissent aucune sanction
Les Palestiniens ne subissent aucune sanction

Rajoub récidive

Juste une semaine avant la suspension de la fédération iranienne de toutes les compétitions de judo, Rajoub a confirmé son soutien à la décision du Conseil des ministres arabes de la Jeunesse et des Sports interdisant aux Palestiniens et à tous les Arabes de participer à des activités sportives avec les Israéliens. Rajoub a expliqué l’étendue de la « normalisation » interdite, lors d’un dîner organisé par l’institution présidentielle de l’AP en l’honneur de l’équipe de football saoudienne en visite à Ralallah.

Parmi les participants figuraient le Premier ministre de l’AP, Muhammad Shtayyeh, des ministres, des membres du Comité exécutif de l’OLP et du Comité central du Fatah, des commandants des forces de sécurité de l’AP et des dirigeants du secteur privé:

Rajoub: « Je dis aux dirigeants palestiniens – au Conseil des ministres arabes de la Jeunesse et des Sports, nous avons défini ce qu’est la normalisation avec l’occupation:

 

  1. Aucun arabe ne participera à une activité sportive en Israël, autrement dit, à une activité organisée par Israël.
  2. Nous refusons que tout Etat arabe ou islamique organise n’importe quel championnat avec la participation des Israéliens.
  3. Tout athlète qui avance une étape et un Israélien en compétition contre lui ne le rencontrera pas. « 
[Page Facebook de Jibril Rajoub, 15 octobre 2019]

Maintenant que Rajoub a réitéré le refus des dirigeants sportifs palestiniens et de la PFA de respecter les statuts les plus fondamentaux de la FIFA et de toutes les organisations sportives internationales, la FIFA et les autres institutions sportives internationales montreront-elles de la force morale et appliqueront-elles leurs propres règles en suspendant d’autres organisations sportives palestiniennes qui adoptent le boycott d’Israël par l’Autorité palestinienne?

SOURCE: Palestinian Media Watch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *