Pourquoi Israël garde le silence après la mort de Jamal Kashoggi?

 

Editorial de Dan Assayah. Les milieux politiques israéliens, en général très bavards, se taisent. Raison d’Etat. Le dossier « Jamal Khashoggi » est explosif pour Israël et les Etats-Unis qui soutiennent MBS. Deux semaines après les premières fuites diffusées dans la presse turque sur l’assassinat du journaliste saoudien, Ryad, via son agence de presse officielle, a fini cette nuit par l’admettre, en ces termes : « Les discussions entre Jamal Khashoggi et ceux qu’il a rencontrés au consulat du royaume à Istanbul ont débouché sur une rixe, ce qui a conduit à sa mort ».

Dans le même temps, le royaume saoudien a annoncé le limogeage d’un haut responsable du renseignement et celui d’un conseiller à la cour, tous deux proches du prince Mohamed Ben Salmane, ainsi que l’arrestation de dix-huit personnes dans cette affaire instruite par la justice saoudienne. Les noms des limogés : le général Ahmed al-Assiri, chef adjoint du renseignement saoudien, et Saoud al-Qahtani, conseiller « médias » à la cour royale.Lire la suite sur israelvalley.com