Pourquoi Christophe Colomb était forcément juif ?

 

Il y a plus de preuves démontrant que Christophe Colomb était d’origine Juive que de preuves du contraire. Un rapide rappel du contexte de l’époque:

Alors qu’environ cinq cent mille Juifs vivaient en Terre Espagnole  depuis 15 siècles, c’est vers la fin du 14e siècle, précisément  en 1391, que des émeutes éclatèrent dans tout l’Espagne et que plusieurs dizaines de milliers  de Juifs se firent  massacrer. D’autres dizaines de milliers de Juifs se virent contraints de se convertir au christianisme en échange d’avoir la vie sauve.

Dans cette Espagne reconquise aux Maures, Isabelle  la catholique et Ferdinand de Castille promulguèrent, le 31 Mars 1492, le fameux Décret de l’Alhambra,censé empêcher une re-judaïsation des« nouveaux chrétiens » et mettre un terme définitif a la présence Juive. Les termes de ce décret laissait quatre mois aux Juifs pour choisir entre la conversion au christianisme ou l’exil.

Un  tribunal de l’inquisition fut institué afin de traquer les « crypto-Juifs » soupçonnés de continuer en secret les Rites et coutumes du  Judaïsme. Pour ceux des Juifs qui avaient choisi l’exil,  leurs routes furent pavées d’obstacles les uns plus difficiles que les autres.

Les voies maritimes monopolisées par les marins Génois étaient les plus dangereuses. Les Genois n’hésitaient pas a abuser de ces Hébreux fuyards en  les dépouillant et en leur faisant subir des viols et toutes sortes de sévices, allant jusqu’à les  vendre comme esclaves sur les cotes d’Afrique du nord.

Fuite au Portugal

Sur le demi million de Juifs présents en Espagne en 1492,la moitié se convertit et l’autre moitié prit la fuite.Une fuite qui s’organisa le plus souvent au Portugal pays voisin, qui tira d’abord de cette immigration soudaine, un profit, en imposant une taxe d’entrée forcée. Par la suite en 1497 le Portugal instaurera à son tour,  le principe obligatoire de « la conversion ou la mort ».

Christophe Colomb naquit, à Gènes en Italie et tout prouverait à croire qu’il descendrait de Marranes de Galice convertit en 1391. Dés son plus jeune âge, Christophe Colomb fréquenta les communautés juives locales et il semblerait qu’il fut très féru et plutôt connaisseur des textes de la Thora et de la Kabbale.

C’est aussi a travers les ouvrages de certains cartographes Juifs renommés, qu’il acquit ses connaissances géographiques, dont le célèbre Abraham Zacuto mon ancêtre du coté maternel et qui semble être à l’origine de ma passion pour l’histoire des Marranes. Sur le plan intellectuel, sa formation fut assurée par des gens d’origine Juive.

Lorsque Christophe Colomb , proposa à Isabelle la catholique et Ferdinand de Castille de financer  une expédition maritime pour découvrir une nouvelle route des Indes, il essuya un refus catégorique de la part des souverains Espagnols.

Découvrir un havre de paix pour les Juifs

Sa motivation première et secrète  était de découvrir un havre de paix pour les Juifs d’Espagne persécutés.

Ce furent alors  le Trésorier  et ministre  des Finances marrane, Luis de Santangel, ainsi que le Trésorier Royal Gabriel Sanchez lui aussi marrane converti, bientôt imités par d’autres riches marranes, qui offrirent de financer eux-mêmes le voyage de Christophe Colomb.

Ainsi tous partageaient ce même rêve et ce même désir secret de découvrir une terre d’accueil pour les Juifs expulsés. Certains allèrent même jusqu’à imaginer qu’ils pourraient retrouver au cours de  ce long périple, les 10 tribus perdues 2000 ans plus tôt, à la suite de l’exil en Babylonie.

Voici numérotées les preuves de l’origine supposée Juive de Christophe Colomb :

1)      Ce sont des personnes d’origine Juive qui s’impliquèrent comme lui dans ce projet maritime dont le but non déclaré était de trouver une terre d’accueil pour les Juifs exilés d’Espagne.

2)      Le départ des caravelles fixé le 31 juillet 1492, et par une étrange coïncidence le même jour que la date limite du décret de l’Alhambra obligeant les Juifs à quitter l’Espagne fut repoussé de plusieurs jours par Christophe Colomb, car ce 31 juillet correspondait au 9 Av, jour de mauvaise augure, de deuil et de jeune car c’était le jour de la destruction du 1er et 2ème Temple de Jérusalem.

3)      Il emmena avec lui un interprète parlant Hébreu Luis de Torres, un Juif qui pour pouvoir se joindre à l’expédition se convertit au christianisme, mais quand il débarqua en Amérique constata…que les Amérindiens ne parlaient pas l’hébreu, il décida de ne pas rentrer en Espagne et s’installa à Cuba.

4)      L’éducation de Christophe Colomb fit qu’il employait des mots et des phrases de la Thora, qui ont éveillé la curiosité de plusieurs historiens. Ainsi, lorsqu’il évoquait le premier et le deuxième Temple de Jérusalem, il employait le mot « maison ». C’est une traduction littérale de l’hébreu « bayit » au lieu de Temple tel que le faisaient les chrétiens de l’époque. Il était également capable de citer longuement des textes de la Thora et des prières juives, ce qui est étonnant pour une personne que l’on prétend chrétienne. Aussi, dans une lettre adressée aux rois catholiques lors de son premier voyage, il fait référence de manière soutenue à l’expulsion des Juifs d’Espagne, sujet qui n’avait rien à voir officiellement avec l’objet de cette lettre. Il se référait aussi au roi David symbole de la souveraineté Juive dans la bible, en affirmant que le D. de David était aussi le sien.

BéEzrat HaShem

5)      Une autre preuve qui reste un demi mystère : pourquoi quand il écrivait une lettre privée à son fils Diégo, en haut à gauche il inscrivait les initiales Bet et Hei correspondant à la prière Juive BéEzrat HaShem, ce qui signifie avec l’aide de D. expression typiquement Juive. Egalement ses signatures au bas de ses lettres comprenaient le contenu des initiales d’une bénédiction hébraïque à savoir la représentation triangulaire symbolisant l’étoile de David à 6 pointes.

6)      Christophe Colomb écrivit sa première lettre à son premier voyage aux marranes Luis de Santangel et Gabriel Sanchez qui avaient subi dans leurs familles les foudres de l’inquisition et le bûcher pour certains de leurs parents afin de les remercier pour leur aide et leur financement. Le 2ème voyage de Colomb fut lui financé par les gains obtenus de la vente des propriétés juives expropriées à la suite de l’expulsion de 1492.

7)      Christophe Colomb serait le pseudonyme de Cristobal Colon, fils de Domingo Colon, un nom reconnu comme Juif et qui n’était pas des plus faciles à porter face à l’inquisition. Simon Wisenthal affirme dans ses écrits que Colomb était un Juif Sépharade parti pour trouver au plus vite une terre refuge pour ses coreligionnaires persécutés. Il ajoute qu’il aurait choisi sa route en fonction de certains écrits bibliques, en particulier le livre d’Isaie comme celui qui dit(65.17) : car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre pour(60.9) ramener de loin les enfants avec leur argent et leur or.

8)      La linguiste Estelle Irizarry affirme après avoir analysé la langue de centaines de lettres similaires à celles écrites par Colomb qu’il s’agit de l’espagnol castillan ou ladino le dialecte judéo-espagnol.

Protection pour les Marranes

9)      Après son second voyage en Amérique Colomb découvrit la Jamaïque. Il obtint le titre de vice-roi de l’île et réussit à convaincre les souverains Espagnols d’autoriser des marranes à y émigrer, alors qu’il était interdit aux nouveaux chrétiens de quitter l’Espagne pour le nouveau monde. Avant sa mort, il demanda à ses enfants et à sa belle fille Maria de Tolédo veuve de son fils Diego de protéger les marranes d’origine Juive et d’empêcher l’inquisition de s installer à la Jamaïque..

10)   Trois des derniers souhaits du testament de Colomb offrent d’autres indices à son identité Juive, il ordonna qu’un dixième de son patrimoine soit donné en charité en vue de la dote de jeunes filles nécessiteuses, une coutume juive très ancienne. Il demanda que l’on transmette de l’argent à un certain Juif qui vivait dans le quartier Juif de Lisbonne. Enfin détail particulièrement révélateur, son testament semble contenir une espèce de signature secrète  sous forme triangulaire composée de points et de lettres qui ressemblent à des inscriptions découvertes sur des pierres tombales Juives en Espagne. Colomb donna même à ses enfants l’ordre de perpétuer ce mystérieux symbole-cette signature secrète renfermerait une prière censée remplacer le kaddish la prière mortuaire juive.

11)   L’église catholique a refusé de canoniser Colomb quand elle apprit qu’il était judaïsant selon l’écrivain Oscar Serrano.

La contribution Juive à la découverte de l’Amérique a marqué un jalon dans l’histoire du monde, elle a soudainement percé les limites de la connaissance Européenne sur le monde d’une façon telle qu’aucune autre découverte ne l’avait fait auparavant.

Pierre Mamou. Aout 2019.

Pierre Mamou

Pierre Mamou

Pierre Mamou est né à Tunis qu’il quitte adolescent mais où il garde de nombreux amis et relations.Il choisit une carrière dans le commerce international qui lui permet de voyager dans le monde entier ,notamment en Chine et en Inde,mais sa véritable passion est d’aller à la rencontre des communautés Marranes,ces Juifs Espagnols obligés de se convertir ou de s’exiler il y a 5 siècles.Chaque mois il nous fera un récit historique et racontera ses rencontres d’Amsterdam à Livourne, de la Jamaïque à Goa en Inde à la découverte des communautés Marranes

8 pensées sur “Pourquoi Christophe Colomb était forcément juif ?

  • Avatar
    1 septembre 2019 à 16 h 34 min
    Permalink

    Article passionnant, mais on aurait apprécié l’adjonction de nombreuses sources en bas de page pour étayer les propos.
    Pour continuer sur ce thème, lire l’étonnant « Les pirates juifs des Caraïbes – L’incroyable histoire des protégés de Christophe Colomb », de Edward Kritzler.

    Répondre
  • Avatar
    1 septembre 2019 à 19 h 25 min
    Permalink

    J ai adoré ce récit merci pour toutes ces indications! Êtes vous de la famille de Marlène? Merci de me répondre.

    Répondre
  • Avatar
    2 septembre 2019 à 11 h 58 min
    Permalink

    Très bonne description des faits.
    Il manque, des photos de lettres avec les initiales Bet et Hei, et ses signatures au bas de ses lettres symbolisant l’étoile de David. Super Article

    Répondre
    • Avatar
      2 septembre 2019 à 16 h 04 min
      Permalink

      Alain,
      si M. Mamou ne se manifeste pas, savez-vous où trouver tous ces détails (livres, documentaire, musée…) ? Merci !

      Répondre
  • Avatar
    2 septembre 2019 à 17 h 29 min
    Permalink

    hello
    tres bon article,j avais information qu il signait H,C Haim Colon et C est vrait que y avait souvent B,E,HM, Be ezrat HM quand il parlait du futur,
    bon de facon meme Jesus etait juif alors,
    Bessorot Tovot le koulam,
    Dany Rahamim Sarfaty,

    Répondre
  • Avatar
    2 septembre 2019 à 18 h 59 min
    Permalink

    Les 10 tribus perdus ne sont pas liés à l’exilé de babylone mais aux conquêtes assyriennes de de Sargon 2 ,tiglat pillasar Et senacherib du 8eme siècle avant l’ère commune
    Merci de rectifier

    Répondre
  • Avatar
    3 septembre 2019 à 10 h 00 min
    Permalink

    Ce récit est très intéressant et émouvant. A la veillée, il y a plus de 60 ans, mon oncle nous relatait ce que notre aïeule lui avait transmis, à savoir que, nous autres, juifs, sommes bien plus nombreux qu’il n’y paraît à première vue ; que beaucoup d’autres se dévoileront au fil du temps ; cette situation est le résultat d’une véritable « tsniout » des membres de notre communauté et d’un besoin constant d’aller vers l’apaisement face aux destructeurs que nous croisons sur notre chemin. Nous préférons rester dans la discrétion…..

    Répondre
  • Avatar
    4 septembre 2019 à 0 h 04 min
    Permalink

    je dirais meme plus, nul ne peut prouver que Christophe Colomb… N ETAIT PAS JUIF !
    C est bien simple, c est rien d le dire, on est les meilleurs.
    Vive les juifs, vive les juifs, vive les juifs, etc. etc. etc.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *