Pourboires en Israël. Les règles d’or pour survivre en douceur.

Tel-Aviv (Eyal Koren). En Israël, la réputations des serveurs n’est pas excellente. De nombreux Français refusent de donner un pourboire lorsque le service est médiocre. Les israéliens donnent toujours des pourboires même lorsque le serveur accumule les erreurs, car ils savent que les serveurs, même mauvais, sont souvent des étudiants qui vivent en « mode de survie ». Ne rien donner est une insulte dans un pays difficile à vivre pour ceux qui n’ont pas une famille à haut revenu.

Selon (1), voici un petit récapitulatif des montants des pourboires à donner en Israël.

Au restaurant (très fortement recommandé) : De 10 à 15% du montant de l’addition. La plupart du temps, le pourboire est aussi payable par CB (mais dans ce cas, des frais de banque sont retirés aux serveurs).

Dans un bar (très fortement recommandé) : 10% du montant de la boisson ou plus si le serveur s’est bien occupé de vous.

Bagagiste à l’hôtel (moyennement recommandé) : Entre 20 et 50 shekels  selon le nombre de bagages et la classe de l’hôtel.

 

Lire la suite sur israelvalley.com