Pour tous ceux qui ne parviennent pas à se réjouir à Pourim

Avouons qu’il nous est difficile de nous réjouir. Nous vivons à une époque qui défie toute réjouissance. Par la journaliste Sivan Rahav Méir.

Se réjouir ! Alors, en l’honneur de ce jour heureux, Pourim, qui doit nous dispenser de la joie pour toute l’année, voici trois courtes citations tirées de livres de hassidisme, qui peuvent nous amener à augmenter notre joie .

« Pensez au bien et tout sera bien »

Une bonne pensée peut changer la réalité. L’homme se trouve où se trouvent ses pensées, et si ses pensées sont dans un endroit bon et positif, s’il pense pleinement en termes de foi et de confiance, alors par le pouvoir de la pensée, il influencera et rayonnera et de même sa réalité changera en bien.

« Faire le contraire » pour se réjouir

Se comporter comme si on était plein de joie dans son cœur, même s’il n’en est pas ainsi au plus profond de soi au moment d’agir – et finalement il en sera ainsi » – il ne s’agit pas ici de la pensée, mais de l’action. Même si vous n’êtes pas plein de joie, si vous vous comportez joyeusement, cela vous affectera intérieurement et ainsi vous vous sentirez plus heureux. Autrement dit, la meilleure manière de se réjouir est tout simplement d’agir comme si vous étiez déjà heureux.

« C’est dans la joie que l’on accomplit ses taches avec plus de succès et plus rapidement »

Nous faisons des efforts, nous créons et agissons, mais nous oublions parfois l’ « épice » principale qui devrait accompagner toute activité dans ce monde, la joie. Avant d’accomplir tous les éléments de la liste de nos tâches, il faut les aborder avec joie, et ainsi toute tâche sera menée avec plus de succès et de rapidité.

Joyeux Pourim et beaucoup de joie.

Sivan Rahav-Meir

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.