Pour maintenir son gouvernement en place, Netanyahou s’arrange (entre amis) avec les partis ultra-orthodoxes

Pas de divorce entre Benjamin Netanyahou et ses ministres ultra-orthodoxes pour le moment, seulement de petits arrangements entre amis dont un projet de loi visant  le retour au statu-quo du Shabbat. Pour éviter la crise, Netanyahou a accepté d’adopter des lois qui permettront au ministre Arieh Deri (chef du parti religieux Shaas) de contourner les lois municipales notamment concernant l’ouverture de certains commerces le Shabbat et le ministre Yaacov Litzman (chef du parti religieux UTJ ) sera nommé « sous-ministre » ou ministre adjoint de la santé mais en conservant ses pleins pouvoirs ministériels, malgré sa démission… Lire la suite sur tel-avivre.com