Pour la police israélienne, « le drapeau de l’OLP, c’est OK, le drapeau israélien, c’est de la provocation »

Un résident d’Ashkelon a essayé d’entrer dans l’hôpital Barzilaï où des manifestations ont eu lieu. Sur sa moto flotte un drapeau israélien : la police lui délivre un avertissement. Azizi Brum, un habitant juif d’Ashkelon de 57 ans, est arrivé à l’hôpital Barzilai dans la ville côtière dimanche où les protestations ont continué, alors que les Arabes manifestaient en faveur du terroriste du Djihad islamique Mohammad Allan qui fait une grève de la faim.

Exprimant de vives protestations, Brum s’est vu refuser l’entrée au complexe de l’hôpital par la police pour port d’un drapeau israélien, un «crime» qui lui a valu un avertissement. Brum a déclaré qu’il lui a été demandé par un officier de retirer le drapeau avant d’entrer dans l’hôpital, mais il a refusé.

« J’allais rejoindre la contre-manifestation en face de l’hôpital. J’avais accroché une longue perche de plus d’un mètre avec mon drapeau israélien attaché« , a déclaré Brum. « Quand j’ai voulu entrer, un policier m’a demandé où j’allais, je lui ai dit à la salle d’urgence, il a répondu, « vous ne pouvez pas y aller comme ça. « Je lui ai demandé « Pourquoi est-ce le drapeau d’Israël qui vous gêne, ne sommes-nous pas dans l’Etat d’Israël Il m’a répondu : « C’est une provocation.« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *