Pour condamner une attaque terroriste, le Consulat de France à Jérusalem en perd son arabe…

Le Consulat de France à Jérusalem, farouche activiste pro-palestinien, publie tous ses communiqués en trois langues : français, hébreu et arabe.

Tous, vraiment ?

Hier, après l’ignoble attentat terroriste commis par des Arabes israéliens contre 5 policiers israéliens au cours duquel 2 policiers d’origine Druze ont perdu la vie, le Consulat a publié le communiqué suivant de sa hiérarchie.

Attaque à Jérusalem – déclaration de la porte-parole du Quai d’Orsay :

« La France condamne l’attaque perpétrée ce vendredi à l’arme automatique dans la vieille ville de Jérusalem, qui a coûté la vie à deux policiers israéliens.

Nous présentons nos condoléances aux proches des victimes.

Le recours à la violence, sous toutes ses formes, est inacceptable et va à l’encontre de la recherche de la paix. Dans un contexte d’accroissement des tensions notamment dans la partie occupée de Jérusalem, la France appelle l’ensemble des parties à s’abstenir de tout acte ou déclaration de nature à aggraver ces tensions. »

« Attentat perpétré » :  par qui ? Notez que le Quai d’Orsay évite soigneusement de dire qui sont les auteurs de l’attentat. Le communiqué évite même les mots attentat et terrorisme, car il est de coutume que pour une certaine France antisémite, lorsque les attentats sont dirigés contre les juifs israéliens, ce sont des « attaques ».

Mais il y a plus grave …

 

Lire la suite sur jssnews.com