Pour Canal +, « très peu d’Islam dans le djihadisme »

Un journaliste qui a infiltré une cellule de Daech en France pendant 6 mois a vu « très peu d’islam » dans ce contexte. Pour réaliser son enquête, un journaliste équipé d’une caméra cachée a infiltré pendant six mois une cellule d’aspirants-djihadistes à Paris et Châteauroux, qui préparaient un attentat en France avant d’être presque tous arrêtés fin 2015. Le résultat, « Soldats d’Allah », est une plongée d’une heure et demie au cœur d’un groupe d’islamistes radicaux, qui sera diffusé lundi soir sur Canal + dans l’émission Spécial investigation.

Le journaliste qui a utilisé un pseudonyme a affirmé qu’il « n’a pas vu d’islam dans toute cette affaire. Mon but était de tenter de comprendre ce qu’ils ont dans la tête », dit Saïd Ramzi à l’Agence France Presse. « Et l’un des enseignements principaux est que je n’ai pas vu d’islam dans toute cette affaire. Aucune volonté de rendre le monde meilleur. Seulement des jeunes paumés, frustrés, perdus, suicidaires, faciles à manipuler. Ils ont eu la malchance d’être nés à cette époque où il y a l’Etat islamique. C’est très triste. Ce sont des jeunes en quête, et c’est ce qu’ils ont trouvé».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *