Plus de 10 000 manifestants à Tel-Aviv pour « Deux états, un espoir »

20.000 personnes selon les organisateurs mais seulement dix mille selon les forces de l’ordre s’étaient donné rendez-vous à partir de 17h00 sur la Place Rabin de Tel-Aviv afin de manifester en faveur de la solution à deux États face au conflit israélo-palestinien. Une manifestation organisée par la gauche israélienne et plus particulierement par des organisations gauchistes telles que « Shalom Harchav » (ndlr La Paix Maintenant), le parti Avoda (travailliste, gauche modérée) et  le  Meretz (extreme gauche) pour marquer les 50 ans « d’occupation et de contrôle israéliens des territoires »….

Des milliers d’activistes de gauche israéliens ont participé à un rassemblement  place Rabin, Tel-Aviv, appelant à des pourparlers avec des Palestiniens et à l’appui de la solution des deux États le 27 mai 2017. Photo de Gili Yaari / Flash90

« La solution à deux États est autant dans l’intérêt palestinien  qu’israélien, c’est aussi le seul moyen de sauver la démocratie israélienne et le seul moyen de maintenir le caractère juif de l’Etat d’Israel », ont expliqué les manifestants.

 Photo by Gili Yaari/Flash90

Photo by Gili Yaari/Flash90

Avi Buskila, le responsable de Shalom Harchav, a déclaré : « Nous protestons contre le manque d’espoir offert par le gouvernement de Netanyahou, l’occupation, la violence et le racisme. Il est temps de montrer au président Trump qu’il y a un camp en Israël qui soutient la paix et appelle à la fin de l’occupation et du conflit entre nous et les Palestiniens ».

​Isaac Herzog, le chef du parti Avoda rebaptisé il y a deux ans « Le camps Sioniste » a déclaré que les autorités israéliennes avaient « manqué  l’occasion de faire avancer le processus de paix, ces deux dernières années » avant d’ajouter que « l’élection de  Trump n’avait pas non plus fait évoluer l’attitude de Washington vis-à-vis du règlement du conflit au Proche-Orient ».

Lors de la manif, les organisateurs ont lu une lettre du président palestinien Mahmoud Abbas, dans laquelle Abbas promet la paix sur la base de la solution à deux États : « Aucune voix n’est plus puissante que celle du droit des peuples à l’autodétermination et à la liberté du joug de l’occupation. Il est temps de vivre en paix, en harmonie, en sécurité. La seule façon de mettre fin au conflit ainsi qu’à la lutte contre le terrorisme dans la région et dans le monde est la solution à deux Etats basée sur les frontières de Juin 1967 la Palestine aux côtés d’Israël » a écrit Abbas.

F3

.
Zehava Galon leader du Meretz Photo by Gili Yaari/Flash90

Selon un sondage publié vendredi par la deuxieme chaîne israélienne, 47 % des israéliens interrogés se déclarent favorables à une solution à deux États basée sur les frontières de 1967, tandis que 39 % se disent contre. 14 % ne s’expriment pas sur le sujet.

Tel-Avivre – la rédaction –

Lire la suite

source : Telavivre