Photo : Une immense crevasse se forme sur un parking de la Mer Morte

« Hof Mineral », au nord de la Mer Morte, cette plage aménagée est très prisée par les Israéliens, les touristes et les habitants de l’Autorité palestinienne qui viennent en voisins depuis Jéricho.  Depuis quelques jours, les visiteurs avaient ressenti quelques tremblements bizarres lorsqu’ils se garaient sur le parking du site. Tous avaient conclu à de légères secousses sismiques. Rien d’anormal puisque la Mer Morte est à cheval sur la ligne de faille syro-africaine.

« La semaine dernière, tout s’est effondré sur le parking », raconte l’un des employés. « Nous sommes arrivés le matin et il n’y avait plus de parking, à la place un immense trou béant», se souvient-il. Par chance, la nature à bien fait les choses, c’est de nuit que l’événement s’est produit : il n’y avait pas âme qui vive dans le périmètre sinistré.

Ces crevasses apparaissent les unes après les autres, au fur et à mesure que la mer Morte se retire. Elles n’ont rien à voir avec l’activité sismique de la région. Ce sont en réalité d’anciennes poches de sel que les eaux souterraines emportent désormais vers le lac. Résultat : le sol s’effondre des deux côtés de la rive, en Jordanie et en Israël, engloutissant tout ce qui se trouve en surface (arbre, maison, route, poteaux électriques…).

Le parking de Hof mineral, au nord de la Mer Morte
Le parking de Hof mineral, au nord de la Mer Morte

crevasses

« Nous avons relevé 1.650 trous et crevasses, certains de plusieurs dizaines de mètres de profondeur », a indiqué le géologue Eli Raz, spécialiste de la mer Morte. Selon lui, presque tous ces trous se trouvent dans des zones interdites au public et ne menacent pas à ce stade les infrastructures. Lui aussi dresse le même constat, « les crevasses proviennent de l’infiltration des eaux de pluie qui dissolvent les sels souterrains ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *