Pfizer a aidé Israël, Israël va à présent aider Pfizer

Pfizer, le géant pharmaceutique, est désormais un nom bien connu grâce au développement de l’un des principaux vaccins contre Covid-19. Israël qui a abondement profité des premières livraisons de Pfizer, s’apprête à l’aider en retour grâce à sa technologie avancée.

Lorsque Pfizer travaillera sur sa prochaine percée – qu’il s’agisse d’un rappel contre le nouveau coronavirus ou d’une classe de médicaments entièrement différente – une startup israélienne aidera la société basée à New York à développer la prochaine génération de médicaments plus efficacement.

CytoReason dispose d’une plate-forme d’apprentissage automatique qui sert essentiellement de «GPS pour le système immunitaire». Pour Pfizer, cela signifie agréger des données provenant de sources, notamment des données internes, des études cliniques et le grand nombre de recherches publiées sur le système immunitaire.

Tout comme une application de trafic GPS aide à trouver l’itinéraire le plus rapide pour rentrer chez eux, les scientifiques de Pfizer peuvent utiliser le modèle d’apprentissage automatique de CytoReason pour découvrir des informations sur la biologie des maladies auto-immunes, suggérer de nouvelles cibles médicamenteuses et identifier les patients qui pourraient bénéficier le plus d’un certain médicament. La technologie de CytoReason peut révéler des informations critiques sur le fonctionnement immunitaire jusqu’au niveau moléculaire.

Des informations précieuses

Avec le coût estimé du développement d’un nouveau médicament approuvé par la FDA à 2,6 milliards de dollars, toute technique ou technologie qui peut concentrer au laser une entreprise pharmaceutique sur les bonnes molécules à rechercher a d’énormes implications dans le monde réel.

«Nous pensons que la plate-forme de CytoReason a le potentiel d’offrir des informations précieuses qui peuvent être appliquées à notre recherche sur le système immunitaire humain», a déclaré Michael Vincent, directeur scientifique, Inflammation et immunologie, Pfizer. «Tirer parti de technologies comme celle-ci peut nous aider à comprendre la maladie et à prioriser les cibles, et à soutenir notre mission d’apporter de nouvelles thérapies innovantes aux patients qui en ont besoin.

CytoReason entretient des relations avec trois des huit plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales et a collaboré avec la multinationale britannique GlaxoSmithKline et avec le Parker Institute for Cancer Immunotherapy. CytoReason a un partenariat avec Summit Pharmaceuticals du Japon.

« L’une des plus grandes bibliothèques au monde de données moléculaires humaines »

CytoReason possède «l’une des plus grandes bibliothèques au monde de données moléculaires humaines et une plate-forme pour rendre ces données accessibles et utiles», explique la société. «Les modèles au niveau cellulaire de CytoReason sont utilisés par certaines des plus grandes sociétés pharmaceutiques, leur permettant de découvrir et de développer les bonnes thérapies pour les bons patients, au bon moment.»

CytoReason a été fondée en 2016 par des chercheurs et des scientifiques du Technion – Institut israélien de technologie. La technologie de la société a donné lieu à cinq brevets en instance, 10 collaborations commerciales et scientifiques et 17 publications évaluées par des pairs.

SOURCE: Israel21c

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *