Petite leçon de chose à l’adresse de ces messieurs de l’ONU

« Quelles sont les spécificités d’un mouvement terroriste ? » Quelles sont les clauses nécessaires et suffisantes pour être autorisé à qualifier en toute légitimité un mouvement ou un pays du terme de « terroriste » ?

Terroristes ? Telles sont les questions qui viennent aussitôt à l’esprit alors que les Etats-Unis aient échoué ce jeudi à faire condamner comme terroriste le mouvement islamiste palestinien Hamas, cette résolution ne recueillant pas la majorité nécessaire à son adoption. (Sachant qu’au préalable, le Koweït avait obtenu qu’une règle d’une majorité aux deux tiers soit appliquée au texte américain !)

Que le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zahri, crie victoire à qui veut l’entendre, qu’il se réjouisse et proclame aux quatre vents que « L’échec de l’entreprise américaine aux Nations unies constitue une gifle pour l’administration des Etats-Unis et une confirmation de la légitimité de la résistance », n’a rien d’étonnant.

La définition

En revanche il ne fait que rendre plus impératif encore le besoin de répondre à cette question : « Quelle est la définition exacte d’un mouvement ou d’un pays terroriste ? »

Issu du latin «terror» ( qui fait trembler), ce terme apparait en 1793 au moment de la Révolution française. Il fait alors référence à l’Etat qui s’arroge le droit de couper les têtes.

Sa connotation négative cessera à la fin du XIXe siècle avec les mouvements anarchistes et nihilistes russes qui parlent alors de « Stratégies terroristes » nécessaires pour réveiller le peuple, banalisant le mot par la même occasion… sinon ses criminelles conséquences !

Au sens du code pénal français et des systèmes juridiques anglo-saxons, serait qualifié de terroriste le fait qu’un mouvement ou un pays se soit organisé en vue de répandre la terreur, d’intimider une population et ses gouvernants.

Resistance ou terrorisme ?

Résistance ou terrorisme que des dizaines de lieux autrefois d’ailleurs reconnus comme israéliens, (exemple le Tombeau des Patriarches) soient devenus du fait des palestiniens de véritables coupes gorges ?

Résistance ou terrorisme que des centaines de roquettes s’abattent en Eretz pour tuer le plus possible, civils quels qu’ils soient enfants inclus !

Résistance ou terrorisme que l’envoi de milliers de petits parachutes enflammés pour incendier les terres du voisin ?

Résistance ou terrorisme tous ces attentats aveugles, tous ces attentats-suicides qu’on ne compte plus ?

Résistance ou terrorisme, les membres de l’Onu, une fois de plus n’ont donc pu se mettre d’accord sur une terminologie qualificative commune du mot…

A moins que ce ne soit qu’une façon détournée de faire d’autant mieux condamner Israël que le Hamas n’est donc toujours pas reconnu comme un mouvement terroriste…

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *