Quand le parlement européen invite et applaudit une terroriste palestinienne

Fin septembre, s’est déroulé au Parlement Européen un événement intitulé: « Les femmes dans la lutte palestinienne ». À l’événement, financé par des partis d’extrême-gauche en Europe, a été invitée, une ancienne terroriste, membre du  Front Populaire pour la Libération de la Palestine. Leila Khaled a été impliquée dans plusieurs  détournements d’avions dans les années 1960.

L’ancienne terroriste,  membre du Conseil National Palestinien, a été accueillie par le Parlement Européen à Bruxelles et a vivement attaqué la politique d’action d’Israël en Judée-Samarie et à Gaza. «Ne voyez-vous pas une similitude entre les actions des nazis et les actions sionistes à Gaza?», a-t-elle demandé. «Les nazis ont été jugés à Nuremberg, mais personne n’a encore jugé les sionistes».

Leila Khaled est une terroriste du Front Populaire pour la Libération de la Palestine et membre du Conseil National Palestinien. Khaled est surtout connue pour avoir participé à des détournements d’avions, y compris le vol 840 de la TWA en août 1969. Egalement la tentative de détournement d’un avion d’El Al dans le cadre d’une série de détournements coordonnés le 6 septembre 1970.

Un lourd passé terroriste

Elle avait été arrêtée par la police de l’air israélienne en 1970. Elle transportait deux grenades et essayait de détourner un vol El Al d’Amsterdam avec un complice, tué par les agents de sécurité. Les autorités britanniques l’avaient libérée en échange d’otages d’un autre détournement, un mois après son arrestation.

Elle avait détourné un avion de passagers américains en 1969, le faisant atterrir à Damas. Deux passagers israéliens ont été gardé captifs pendant trois mois avant d’être échangés contre des prisonniers de guerre syriens, incarcérés en Israël.

Membre du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), qui est sur la liste noire des entités terroristes de l’Union européenne, Khaled était l’oratrice principale de l’événement

En mai dernier, un festival financé à hauteur de 100 000 euros par la ville espagnole de Barcelone avait invité la terroriste palestinienne. Une initiative qui avait provoqué l’indignation de la communauté juive locale et de l’ambassade d’Israël en Espagne.

Source: CFCA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *