Panique à bord. Heureusement le pilote d’El Al était aussi chirurgien

Le pilote est un héros ! Les passagers du vol El Al Tel-Aviv-Bucarest (LY573) dimanche dernier, se souviendront encore longtemps de leur voyage. 50 minutes avant l’atterrissage un drame se produit à bord. Du  15 juillet au 15 août, Coolamnews publie ses meilleurs articles de l’année écoulée. Article publié le 21/06/2017.

L’équipage du  Boeing et le pilote s’apprêtait à débuter les démarches en vue de l’atterrissage prévu. Le vol se déroulait sans encombre quand soudain, une passagère se sent mal.  Aussitôt les hôtesses se précipitent pour la soulager. Rien n’y fait et son état semble empirer. Le personnel de bord décide de la transférer en classe affaire, pour que cette dernière bénéficie de plus d’espace.

Malgré l’attention soutenue de l’équipage, la passagère semble manquer d’air. Elle s’étouffe progressivement. Le pilote est alors informé de la situation. Un appel est lancé : on recherche un docteur désespérément.  Manque de chance, aucun docteur n’est présent à bord. L’avion doit, dans quelques minutes, amorcer sa descente vers Bucarest et la situation reste critique pour la passagère.

Le pilote intervient

C’est alors que le commandant de bord  prend les choses en main. En accord avec son co-pilote, il laisse les commandes de l’appareil et informe ses collègues : « Vous savez, avant d’entamer ma carrière de pilote, j’étais chirurgien ». Il se rend auprès de sa passagère souffrante et réclame qu’on lui apporte le kit de secours. Aussitôt, il lui administre un premier traitement puis un second. Progressivement, l’état de sa « patiente » s’améliore.

Renseignement pris, dans la nervosité du voyage, cette dernière avait oublié de prendre sa médication avant le décollage. Sa peur de l’avion avait provoqué un dysfonctionnement cardiaque et une rechute de sa maladie respiratoire.

Cinq minutes avant l’atterrissage, le pilote a regagné le cockpit. Apparemment, son diagnostic a été le bon. La passagère a pu quitter l’appareil sur ses deux jambes et n’a pas souhaité bénéficier des services d’urgence de l’aéroport. Juste remercier le pilote-chirurgien…

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “Panique à bord. Heureusement le pilote d’El Al était aussi chirurgien

  • Avatar
    17 juillet 2018 à 11 h 27 min
    Permalink

    Bravo Commandant ,ont peut voyager en toute confiance avec vous ,et aussi avec vos collègues ,votre formation ,vous permet de faire face aux situations les plus divers ,et délicates pour vos passagers

    merci pour eux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *