Ouverture du procès du lycéen qui avait attaqué un enseignant juif à Marseille

L’auteur de l’agression à la machette d’un enseignant juif en pleine rue de Marseille, il y a un peu plus d’un an, est entendu ce mercredi devant le tribunal pour enfants de Paris. L’agression avait suscité une vive émotion. Le 11 janvier 2016 à Marseille Benjamin Amsellem était agressé en pleine rue à cause de sa kippa. Professeur de religion, il se rendait au travail quand un individu avait surgi derrière lui et l’avait frappé à coups de machette. Grâce à l’aide de passants Benjamin Amsellem s’en était sorti avec des blessures légères. Interpellé dans la foulée, l’agresseur s’était révélé être un lycéen radicalisé âgé de 15 ans. S’il avait commis ces faits une semaine plus tard, c’est-à-dire à 16 ans, le jeune homme aurait été jugé comme un adulte, avec la perpétuité comme peine maximale. Avec l’excuse de minorité, cette peine maximale est réduite à 20 ans de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *