Outrage ultime pour le monde : un représentant saoudien nommé à la tête de la Commission des droits de l’homme de l’ONU

L’implication saoudienne dans l’influente Commission des droits de l’homme de l’ONU met en colère un surveillant de la Commission : « C’est comme si nous avions nommé un pyromane pour éteindre un incendie. » C’est en effet officiel, l‘envoyé d‘Arabie saoudite au Conseil des droits de l’homme des Nations unies (UNHRC) sera à la tête d’une Commission influente des droits de l’homme. Un groupe de surveillance a révélé dimanche : « En dépit d’un bilan médiocre de Riyad sur des questions des droits de l’homme dans leur propre pays, cette nomination a été entérinée. »

Faisal Trad présidera un groupe consultatif de 5 membres, une Commission du CDH qui se choisit des représentants pour signaler et traiter les violations des droits humains dans 77 pays à l’étranger, a déclaré une ONG, UN Watch. Fait révélateur, alors que Trad a été nommé à la tête du Conseil en juin 2015, Genève n’a eu aucune réaction jusqu’à présent.

Une pensée sur “Outrage ultime pour le monde : un représentant saoudien nommé à la tête de la Commission des droits de l’homme de l’ONU

  • Avatar
    20 septembre 2015 à 16 h 16 min
    Permalink

    L’Arabie Saoudite,…. un géant pétrolier tenant 6 pour cent de l’économie américaine entre ses mains. Difficile de lui refuser (ce qui est bien sur un scandale) un poste à la commission des droits de l’homme de l’ONU…… On ne peut que craindre les rapports écrits à venir sur Israël…. Le problème avec l’ONU vient de ce que l’opinion occidentale en crise et déboussolée la considère comme le point moral de référence, le point qui subsisterait dans le chaos mondial environnant…. comme si tout ce qui y était dit et décidé n’était pas le fait de tractations politiques et d’intérêts partisans. Comme le roi qui se promène en plus simple appareil sous les applaudissements de la foule jusqu’à ce qu’un enfant crie: mais le roi est NU ! telle est l’Organisation des Nations (dés)Unies. Quant aux ONG (organisations non gouvernementales… comme si ne pas être « de gouvernement » assurait l’impartialité), elles aussi font leurs choux gras dans la nébuleuse du chaos moral environnant, illusionnant l’opinion alors qu’elles rassemblent pour le plus gros des sympathisants ou militants encartés dans des organisations politiques bien déterminées et fort partiales. Et le lobying « droits de l’hommiste » de tous ces gens orientés et organisés en ONG virevolte dans un politiquement correct bon A rien pro-palestinien voir pro-arabe qui les unit dans leur diversités apparentes autour de « valeurs  » du passé: un anti-sionisme et un anti-judaïsme abjects

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *