Oskar Gröning : Le nazi condamné qui ne purge pas sa peine

Oskar Gröning. Mis en accusation seulement en avril 2015, condamné en juillet de la même année, celui qui admet les faits qui lui ont été reprochés, (« complicité » dans le meurtre de 300.000 juifs »), n’a pas encore commencé à purger sa peine !

Dans un premier temps, il faut noter qu’il faudra attendre 2011, pour que la justice allemande accepte de juger des personnes qui n’avaient pas « elles-mêmes commis un acte pénalement répréhensible contre les déportés ».

Ainsi, le procès de John Demjanjuk, gardien du camp de Sobibor, pour lequel la justice a estimé qu’il n’était plus nécessaire de prouver qu’une personne ait tué elle-même des déportés pour la condamner. La « participation » à « l’entreprise de mort » commença à suffire. D’où le procès d’Oskar Gröning. »

« Comptable » de la réalité des faits, en fouillant sur le net on retrouve des témoignages qui remettent en adéquation la réalité pure et simple et les proclamations partiales des uns ou des autres.

Dernière déclaration en date (Fin juillet 2017) de Kathrin Söfker à propos de l’ex-comptable nazi après que « Le parquet ait rejeté une énième demande de la défense pour commuer la peine de trois ans d’emprisonnement en sursis » :

La porte-parole du procureur de Hanovre, de commencer sa déclaration en rappelant que « Le parquet a pris sa décision en tenant compte d’une expertise médicale. De poursuivre en rappelant que « Le médecin a conclu que l’emprisonnement est en principe envisageable si certaines conditions sont remplies,  le centre de détention devra « notamment » (!) mettre à disposition équipements et soins médicaux appropriés », avant d’être bien obligée de reconnaitre que, je cite : « L’exécution de la peine n’a cependant pas encore été ordonnée, le parquet devra encore statuer là-dessus. ».

Les excuses d’Oskar Gröning

S’il est évident que l’on ne peut approuver la formule « œil pour œil, dent pour dent », on ne peut s’empêcher de se rappeler combien d’hommes et de femmes ont été assassinés au même âge, (voire plus vieux encore) sans que l’ancien SS ne s’en offusque réellement !

Peut-être juste un besoin quelque peu tardif, (se reconnaissant « moralement coupable ») de présenter des excuses aux 300.000 juifs assassinés sous ses yeux et comptabilisés grâce à lui pour toujours ?

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *