Oria: Du foyer d’accueil à la maison… du Président de l’Etat

 

Oria Méïr, 20 ans, ressemble aux jeunes de son âge. Pétillante et souriante. En fait, c’est une jeune fille ordinaire… Enfin presque… Car Oria n’a pas grandi avec ses parents.

En effet, vers 6 ans, suite à de graves problèmes familiaux, elle est placée dans une famille d’accueil. Là, Oria participe régulièrement aux activités de l’association Tsedek qu’elle apprécie beaucoup. Et surtout, elle adore chanter. Elle intègre alors la chorale des enfants de Tsedek et prend les répétitions très à cœur.

D’ailleurs, elle fait preuve de sérieux dans tout ce qu’elle entreprend. Elle devient monitrice, et là encore, elle excelle. Mais, l’histoire ne s’arrête pas là. Lisez plutôt.

19 avril 2018 – Israël fête ses 70 ans. En ce jour d’indépendance de l’Etat d’Israël, des distinctions sont attribuées à des soldats méritants, dans la Maison du Président de l’Etat.

Devinez qui est là ? Bingo ! Oria. Le Président de l’Etat, Reuven Rivlin ainsi que le Chef d’Etat-Major, Gadi Eisenkot lui décernent la médaille du mérite. Rien de moins !

Comment Oria est-elle arrivée ici ?

Bac en poche, Oria s’enrôle dans Tsahal,  l’Armée de Défense d’Israël. Les débuts sont difficiles mais elle s’accroche. Elle suit un cours d’officier. Devenue sergent, elle se fait remarquer pour son comportement exemplaire. D’où sa présence sur ce podium… aux côtés du Président de l’Etat qui souligne l’exemplarité de la soldate :

« … La façon dont Oria remplit sa fonction force l’admiration. Elle fait preuve de beaucoup de professionnalisme et de persévérance. Toujours prête à aider les autres, elle est un exemple pour tous les soldats », insiste Reuven Rivlin.

Oria semble touchée par les encouragements du Président Rivlin. Ses parents adoptifs – Smadar et Eyal Halpérin – ainsi que l’équipe de Tsedek venus soutenir la jeune femme sont fiers et émus aux larmes. L’émotion monte encore d’un cran lorsqu’Oria s’exprime :

« Servir dans Tsahal est une chose très importante. Mon parcours n’a pas toujours été facile, mais j’ai toujours été soutenue. Je suis contente et émue de constater que mes efforts sont reconnus et récompensés « .

La petite fille fragile et sans défense arrivée plusieurs années plus tôt dans les locaux de Tsedek a fait bien du chemin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *