OrCam MyEye, quand les fondateurs de Mobileye aident les déficients visuels

Les fondateurs de Mobileye, le célèbre concepteur de système anti collision rachetée il y a peu par Intel, ne veulent pas seulement aider les automobilistes. Ils ont également fondé OrCam, une entreprise qui adresse les possibilités de la computer vision aux déficients visuels avec OrCam MyEye…..Détails et vidéo…….
Des lunettes qui parlent, voilà la description la plus simple et peut-être un peu saugrenu que l’on pourrait faire du produit développé par OrCam, une entreprise israélienne fondée en 2010. En réalité, il s’agit d’un outil critique pour les personnes atteintes de déficience visuelle souhaitant retrouver leur autonomie au quotidien.
Prototypé dès 2013, Orcam MyEye est le fruit de près de dix ans de développement.
En explorant les possibilités des algorithmes pour créer des systèmes complexes d’évitement destinés aux voitures, les fondateurs de Mobileye ont également compris l’intérêt de la computer vision dans le cadre de l’assistance à la personne.
Ils donc fondée une société indépendante de Mobileye.
La computer vision consiste à reconnaître des objets, des obstacles, des personnes.
Alors, pourquoi cantonner une telle technologie à la sécurité ou à la conduite autonome au lieu d’aider les humains “à mieux voir”. C’est le pari pris par OrCam qui a levé au total 56 millions de dollars, dont 41 millions, le 1er avril dernier.

OrCam MyEye, le dispositif qui aide « à mieux voir » par l’ouïe

OrCam MyEye est donc un appareil qui se clipse simplement sur une monture de lunettes et est relié à un petit boîtier de la taille d’un petit smartphone. Ce petit boitier contient la batterie, des écouteurs et un microphone et la partie informatique, tandis que la monture va supporter une petite caméra. Le tout pèse 163 grammes.
Delphine Nabeth, responsable du marché français d’OrCam MyEye explique le fonctionnement de ce système intelligent : “La caméra permet d’une part de capter les images et d’autre part de transmettre les informations qui sont analysées par le boitier avant de les retransmettre aux écouteurs situés au niveau des oreilles de l’utilisateur.“
Mais cela ne suffit pas à expliquer la plus-value d’OrCam MyEye. Delphine Nabeth ajoute :
“La caméra va servir à traiter plusieurs types d’informations. Si une image présente un visage, le dispositif va estimer s’il connaît la personne et l’annoncer depuis les écouteurs le cas échéant. S’il s’agit d’un produit, le boitier va citer le nom de ce produit.
S’il reconnaît du texte imprimé ou numérique, il va le lire à l’utilisateur en suivant son doigt. De même pour les billets de banque.”
OrCam MyEye peut enregistrer 150 produits et 100 visages dans sa zone de stockage. Le tout est contrôlable par le biais des touches présentes sur le boîtier et par reconnaissance des gestes.

Lire la suite sur koide9enisrael