Onze ans et déjà terroriste

Un préadolescent qui a poignardé le mois dernier un garde qui travaille pour le tramway de Jérusalem est trop jeune pour assumer une responsabilité pénale, mais doit être tenu à l’écart du public. Ainsi en a décidé un tribunal.

L’arabe palestinien de 11 ans qui a poignardé et blessé un garde du tramway de Jérusalem lors d’une attaque terroriste le mois dernier a été libéré de l’hôpital, soigné dans une salle de mineurs financée par l’Etat. Ni le gouvernement, ni Tsahal, ni le ministère de la justice, ne trouvent la façon appropriée de gérer le préadolescent terroriste. Selon la loi israélienne, le mineur ne parvient à la responsabilité pénale qu’à l’âge de 12 ans.

Au cours des deux derniers mois, l’Etat d’Israël a déjà été en prise avec des problèmes logistiques et moraux concernant les terroristes adolescents de 12 à 14 ans, alors que les chiffres sont à la hausse de 120%. Mais la question d’un vrai mineur qui a commis un attentat terroriste est nouveau. Le jeune terroriste de 11 ans a été transféré pour le moment à un centre de rééducation pour mineurs fermé, jusqu’à sa date d’audience, car les lois de la responsabilité pénale empêchent de l’envoyer dans un centre de détention juvénile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *