On se dirige vers deux kasheroute, officielle et officieuse.

Le président du Conseil des sages, le rabbin Shalom Cohen, a appelé les rabbins et les juges d’Israël, y compris les fonctionnaires et les membres du Grand Rabbinat, «à s’opposer fermement à tout changement» dans les systèmes de kasheroute et de conversion de l’État – même s’ils devaient être mis en place. « Ne coopérez pas du tout ». Les réformateurs sont également mécontents: «Le ministre des Affaires religieuses s’est révélé comme un conservateur qui perpétue le monopole du rabbinat».Lire la suite sur jforum.fr