Nucléaire iranien : le délai va être de nouveau dépassé

Bien que le 24 novembre soit présenté au monde comme une date butoir, les experts n’excluent pas qu’un nouveau délai puisse être accordé, eu égard notamment au contexte géopolitique au Moyen-Orient. « Heureusement, l’échec d’un accord global ne signifierait pas nécessairement la fin de l’option diplomatique et le retour à l’escalade des sanctions estime Mark Fitzpatrick, de l’Institut international d’études stratégiques (IISS).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *