Nouvelle stratégie républicaine pour contrer l’accord sur le nucléaire iranien

Les élus républicains ont déclaré mardi qu’ils avaient l’intention de faire passer une loi qui permettra d’utiliser les avoirs iraniens gelés afin de payer les victimes américaines du terrorisme iranien et ce avant que la manne des milliards de dollars promis par B. Obama ne parvienne aux mains des mollah de Téhéran dans le cadre de l’accord sur le nucléaire.

Le dédommagement des victimes d’actes de terrorisme iranien pourrait donc bloquer la mise en place opérationnelle de l’accord, en ponctionnant une majeure partie des fonds tant espérés par les dirigeants chiites.

Le projet de loi sera présenté cette semaine par le Républicain Pat Meehan. « Il y a quelque 43,5 milliards de $ de dédommagement dus par l’Iran selon la loi américaine concernant les victimes d’actes de terrorisme iranien ». Plus de 80 poursuites judiciaires ont été entamées aux Etats-Unis par des victimes du terrorisme iranien auprès des tribunaux américains.

« Malgré ces procès, aucun centime n’a été versé par l’Iran », a-t-il déclaré. « C’est est une occasion de changer cet état de faits. »

Fervent soutien du projet de loi, le président de la Chambre, John Boehner a déclaré qu’il serait injuste de la part du Président Obama de « fournir à l’Iran environ 100 milliards de $ de leurs actifs consignés dans des banques occidentales, sans payer d’abord les victimes du terrorisme iranien. »

La loi sera âprement défendue au Sénat, où son passage est encore incertain. L’année dernière, la cour d’appel de New York avait ordonné que quelque 1,75 milliard de $ de fonds iraniens détenus par la Citibank soient remis aux familles des Américains tués dans l’attaque terroriste de 1983 contre une caserne à Beyrouth.

La banque centrale iranienne a demandé à la Cour suprême des États-Unis un examen de l’affaire. Reste que la ratification de cette loi pourrait causer de sérieux dégâts à l’accord controversé signé sous l’égide de l’Administration Obama entre l’Occident et l’Iran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *