Nouvelle attaque à la voiture bélier en France: 11 blessés dont 5 graves

«On ne peut parler d’acte de terrorisme» à propos du drame qui s’est produit lundi soir à Nantes, lorsqu’un automobiliste a foncé dans un marché de Noël, faisant 11 blessés dont 5 graves parmi lesquels le forcené qui s’est poignardé, a déclaré la procureur de la République, Brigitte Lamy.

Les enquêteurs ont «une identité» concernant l’automobiliste mais n’étaient pas sûrs qu’il s’agisse «de la bonne personne». L’homme, âgé selon elle d’environ 35 ans, serait originaire de Charente-Maritime, où est immatriculé le véhicule qu’il a utilisé.

Témoignages divergents

Des témoins et un policier ont dans un premier temps affirmé que  le conducteur du véhicule aurait crié «Allah Akbar». De son coté le  procureur de la République a déclaré à la presse que le forcené n’avait pas crié « Allah akbar » après le drame.  Il n’y a pas «de revendication particulière». «Un carnet a été découvert à côté de la camionnette. On est en train de l’étudier» a encore confié  le procureur de Nantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *